Highwave Optical Technologies : Première séance de cotation euphorique

3 mn

Mission réussie avec panache pour Highwave Optical Technologies. L'action, cotée pour la première fois ce midi au Nouveau marché de la Bourse de Paris, a vu son cours s'envoler de 155,91% par rapport au prix de souscription (33 euros) en l'espace d'une seule séance. La première cotation, initialement prévue mardi, avait dû être repoussée d'une journée, en raison du retard pris par la COB pour délivrer son visa. L'offre publique de vente à prix ouvert (OPO) et le placement garanti d'actions Highwave Optical Technologies ont été souscrits respectivement 13 et 28 fois, a annoncé mercredi la société. A l'occasion de cette introduction, Highwave proposait 16,2% de son capital au public, soit 2,575 millions d'actions, dont 2,272 millions provenant d'une augmentation de capital. L'opération a permis à Highwave de lever 75 millions d'euros par augmentation de capital.Les débuts réussis de Highwave en Bourse font écho au succès de deux introductions sur le Nasdaq de sociétés opérant sur le même créneau des composants optiques pour télécoms. L'envolée de 230% d'ONI Systems le 1er juin pour son premier jour de cotation, et celle de 155% de New Focus deux semaines plus tôt, avaient contrasté avec la morosité du marché des IPOs aux Etats-Unis et en Europe en période de crise sur le Nasdaq. Bertrand Laport, analyste qui suit la valeur pour Crédit Lyonnais Small Caps à Lyon, note que le succès de l'opération a été facilité par le fait qu'elle s'est effectuée à des multiples très raisonnables, en substance 38 fois le chiffre d'affaires de l'exercice en cours. "C'est vrai que c'est une belle performance, mais compte tenu de la pénurie de ce genre de valeur en Europe il y a encore de la marge", précise-t-il. "S'il n'y a pas nouvelle crise du Nasdaq, le titre devrait rester accroché à des niveaux assez élevés". Highwave développe et fabrique des composants et des fonctions optiques qui sont intégrées par les fournisseurs d'équipements de télécommunications (Alcatel, Marconi Communication, ECI Telecom, ...) dans les réseaux optiques à haut débit. La société propose à l'heure actuelle deux types de produits. Elle assure d'abord la fabrication d'amplificateurs des signaux optiques transitant par la fibre. Elle fournit ensuite des fonctions d'insertion/extraction de données, permettant l'orientation des signaux au sein du réseau de fibres optiques. Highwave espère atteindre un taux de croissance annuel de son chiffre d'affaires de 150 % au cours des trois prochains exercices. Ses ventes devraient donc passer de 4,7 millions d'euros au titre de l'exercice 1999/2000 à 75,9 millions d'euros en 2002/2003. Pour permettre cette montée en puissance, la société s'est engagée dans un programme d'accroissement de ses capacités de production, avec notamment la création de deux nouveaux sites à Rennes et à Lannion, qui entreront respectivement en fonction en septembre 2000 et au 1er trimestre 2001. Pour le directeur général de la société, Sylvain Boj, les capacités de production sont à l'heure actuelle " le principal goulot d'étranglement de Highwave ". Dans le prospectus préliminaire d'introduction, la Commission des opérations de bourse a d'ailleurs attiré l'attention du public sur le fait que " tout retard [dans l'accroissement des capacités de production] aurait un impact négatif sur l'évolution financière de la société ".Les fonds levés par Highwave sur le Nouveau marché seront d'ailleurs partiellement utilisés pour financer le développement de ces nouveaux sites de production. La société souhaite également se positionner sur les deux autres types de composants présents dans les réseaux de fibres optiques - les émetteurs/récepteurs et les multiplexeurs/démutiplexeurs - afin de proposer une offre globale aux équipementiers. Cette diversification, qui pourrait se faire par croissance externe, permettra à Highwave d'accroître sa base de clientèle. L'entreprise dépend en effet actuellement, pour 80 % de son chiffre d'affaires, de ses cinq plus grands comptes. La société accélérera également son développement commercial à l'international. Elle est présente depuis septembre 1999 aux Etats-Unis, par l'intermédiaire de sa filiale Highwave USA, et a développé un réseau commercial couvrant l'Europe, le Moyen-Orient et l'Asie du Sud.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.