Le point sur...la gestion collective

Comment se sont comportés les marchés actions dits "émergents" ces derniers mois? Souvent corrélés aux marchés américains, ces marchés ont-ils pris une orientation spécifique? Enfin quelles sont vos prévisions pour la fin de l'année?Les marchés émergents n'ont pas exactement suivi les marchés américains récemment. Le Nasdaq a opéré une remontée il y a trois mois et n'ont pas suivi. L'indice MSIA de référence affiche en effet un recul de 14% depuis le début de l'année. Cela tient principalement aux stratégies de court terme menées par les investisseurs qui, d'une manière générale, sous-estiment le potentiel de ces marchés.Les marchés asiatiques sont particulièrement déprimés : ils affichent une contre-performance de -20%. L'Amérique Latine s'est, par contre, bien maintenue et n'affiche qu'un léger recul de 5%.Par ailleurs, nous observons depuis quatre mois, depuis la correction boursière du Nasdaq qui avait également fait plonger les marchés émergents, un tassement de la volatilité alors que ces marchés sont traditionnellement très volatils. Malgré de telles contre-performances nous nous attendons à un rebond à court-terme. En effet, dans la plupart des pays concernés le risque pays a fortement diminué et les valorisations se sont détendues ces derniers mois.Quel est votre stratégie dinvestissement sur les marchés émergents? Quelles zones géographiques sur-pondérez-vous? Nous sur-pondérons l'Amérique Latine. Nous sommes particulièrement positifs sur le Brésil et le Mexique, qui représentent 80% de l'indice, et pour lesquels le risque pays s'est nettement amélioré. A l'inverse, nous restons sous-pondéré sur l'Asie, notamment la Malaysie en raison des niveaux de valorisation trop élevés et bien sûr des difficultés politiques actuelles. La Chine est très intéressante du fait des restructurations en cours et des perspectives qu'elles apportent aux entreprises. Pour les pays émergents d'Europe, nous privilégions la Russie et la Grêce dont le marché a beaucoup trop baissé à nos yeux.Quelle est la stratégie de gestion de la Sicav Valeurs Emergentes? Pensez-vous toujours atteindre l'objectif de performance de 20% sur l'année?Avec cette Sicav, nous avons pour ambition de faire au moins aussi bien que l'indice MSIA. Ceci se vérifie par les chiffres : au 31 août, l'indice MSIA s'établit à -14% et la Sicav à -12,94%. La décote des valeurs TMT (Technologie-Médias-Télécoms) qui représentent 37% du portefeuille, pèse particulièrement sur la performance du fonds. Nous avons certes revu à la baisse notre objectif de performance de 20 à 10 ou 15% sur l'année mais restons persuadés qu'un rebond à court-terme, d'ici décembre, est tout à fait envisageable.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.