Le point sur...les small caps

 |  | 592 mots
Lecture 3 min.
Malgré un très beau rebond fin août, l'indice du Nouveau Marché a subi de plein fouet la correction du Nasdaq et affiche désormais un recul de plus de 30% par rapport au début du mois de septembre. Quelles réflexions tirez-vous de la situation actuelle?Nous retrouvons en fait les niveaux de valorisation du mois de juillet et la hausse artificielle de l'indice au mois d'août est désormais effacée. Au mois d'août, les chiffres d'affaires semestriels publiés par beaucoup de Web agencies, notamment Cross Systems, Fi System, Valtech ou Devoteam ont été, à mon avis trop bien perçus par le marché. Ces valeurs ont alors surperformé l'indice de façon artificielle.Ensuite, le repli du Nouveau Marché est bien entendu corrélé à la chute du Nasdaq. Si nous nous attendions à un repli, nous ne pensions toutefois pas qu'il prendrait une telle ampleur. Il faut pourtant opérer une distinction entre les valeurs cotées au Nouveau Marché, car, malgré la chute des éditeurs de logiciels de jeux ou des Web agencies, des valeurs comme Egide ou Highwave Optical, portées par le secteur de la fibre optique, ont très bien résisté. En tout cas, nous atteignons actuellement des niveaux planchers, un rebond prochain est donc tout à fait envisageable et ce, d'autant plus que les valorisations au Nasdaq retrouvent des niveaux raisonnables. Toutefois, un rebond du Nasdaq ne signifie pas forcément un rebond du Nouveau Marché. En effet, tout va dépendre du secteur appelé à soutenir ce rebond. S'il s'agit des Web agencies, il sera fragile. Et s'il s'agit des valeurs du secteur de la fibre optique, il pourrait être limité compte tenu de la progression boursière et des niveaux de valorisation de sociétés comme Egide ou Highwave Optical. Peut-on considérer le recul actuel des valeurs technologiques comme le pendant de la correction boursière du printemps dernier, le repli de mars s'étant attaché à corriger les excès de valorisation et la correction actuelle réalisant un tri entre les valeurs?Il est vai que l'on constate depuis mars une plus grande maturité du marché qui semble découvrir ou redécouvrir des valeurs présentant d'excellents fondamentaux. Je pense notamment au fabricant de panneaux publiciaires Rigiflex qui est une très belle valeur de croissance ou à Ipsos qui me semble avoir été oubliée par les investisseurs.L'éditeur de jeux Kalisto revêt également un fort potentiel de hausse malgré son positionnement dans un secteur difficile, qui pourrait d'ailleurs repartir à la hausse à la fin de l'année au moment des fêtes de Noël.Quelle stratégie menez-vous dans la gestion de France Nouveau Marché, la sicav que vous gérez pour Carmignac Gestion?La Sicav réunit une quarantaine de valeurs du Nouveau Marché, elle est non indicielle. Actuellement, nous essayons de gérer au mieux la baisse des liquidités initiée en mars. Nos critères de sélection se basent sur la capacité des dirigeants à gérer la croissance de la société étudiée, sur la quantité et la qualité des informations délivrées; enfin, nous recherchons des sociétés positionnées sur des niches technologiques.A ce jour, la plus belle performance du portefeuille est Egide que nous avons acheté en début d'année et qui a progressé de plus de 700% depuis. Rigiflex ou encore Groupe Sillicomp, SSII spécialisée sur les réseaux à haut débit, offrent de très belles performances également.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :