Le point sur ... les small caps

 |  | 499 mots
Lecture 2 min.
Etant données les valorisations élevées des entreprises cotées au Nouveau Marché, êtes-vous toujours acheteur ? Sur le Nouveau Marché, aujourd'hui, les investisseurs ne sont plus dans une logique d'évaluation des sociétés par l'actualisation des cash flows ou une valorisation de l'actif net, mais plutôt dans une logique de justification à posteriori des cours constatés. En particulier dans les secteurs des télécommunications ou des medias, le marché regarde la valorisation par abonné, une méthode simple, et en tire la valeur de l'entreprise. Dans ce cas, il suffit qu'une OPA sur un concurrent propose une prime sur la valorisation antérieure pour que le marché réévalue l'entreprise. On regarde surtout le flux de nouvelles positives du secteur. C'est vrai, cela peut être dangereux, mais sur le marché, quand on a raison seul, on a tord. Et, indéniablement, il y a une tendance de fonds sur les nouvelles technologies. Ne craignez-vous pas des à-coups ? Il y a deux tactiques d'investissement sur le Nouveau Marché : faire un coup en Bourse, en achetant des actions dès l'introduction pour les revendre la semaine suivante, ou investir avec une vue à plus long terme. Comme le recommande la COB, investir sur un marché des valeurs de croissance demande d'être averti. Ce sont les gens qui essaient de faire des coups qui pourraient paniquer dès les premières secousses. Je pense qu'il faut jouer la vague de fonds des nouvelles technologies, avoir un horizon de long terme. Ainsi, les valeurs que je surpondère le plus dans mon portefeuille sont Cryo Interactive, deux bio-techs comme Genset et CEREP, Alti, une société spécialisée dans le business-intelligence qui bénéficie d'un côté de l'afflux de données, et de l'autre, du fait qu'il faut les organiser de mieux en mieux, et enfin, Duran-Duboi, un spécialiste des effets spéciaux qui a aussi développer une modélisation des objets et de leurs mouvements en 3 dimensions, ce qui pourrait exploser sur l'Internet. La communauté virtuelle Multimania s'introduira en Bourse le 9 mars. Y participerez-vous ? Sur le plan des chiffres, le " business-model " de Multimania doit encore faire ses preuves, mais on ne joue pas la véracité des chiffres. On ne joue pas le fait que Multimania publiera des comptes à l'équilibre d'ici deux ans. Mais encore une fois, le fonds est indéniable : la publicité en ligne va se développer, ainsi que le commerce électronique, et la stratégie qui consiste à découper les internautes en sous-populations pour pouvoir leur vendre plus facilement des produits plus adaptés à leurs goûts est pertinente. La société a tout pour que son cours grimpe. D'autant plus que nous restons dans un marché de flux : il faut gérer l'effet rareté. Quand il y aura deux ou trois sociétés semblables sur le marché, on aura la possibilité de déceler plus facilement lesquelles survivront. Ce qui n'est pas le cas aujourd'hui.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :