Reuters préparerait l'introduction en bourse d'Instinet

 |  | 244 mots
Lecture 1 min.
Reuters a choisi Crédit Suisse First Boston et plusieurs autres banques pour piloter l'introduction de sa filiale de courtage électronique Instinet, annonce lundi le site d'information financière britannique Breakingviews. L'entrée en Bourse d'Instinet pourrait avoir lieu dans le courant du premier trimestre 2001. Instinet, l'un des principaux réseaux de transactions électroniques du monde, serait valorisé 4,5 milliards de livres (7,45 milliards d'euros), précise Breakingviews. Reuters chercherait parallèlement à introduire son fonds de capital-risque, Greenhouse, spécialisé dans les prises de participations dans des start-up Internet.Evoquée à plusieurs reprises par les dirigeants de Reuters depuis le début de l'année, l'introduction en Bourse d'Instinet permettrait à ce dernier de financer ses investissements. Instinet doit notamment lancer avant la fin de l'année Instinet.com, un site de courtage en ligne destiné aux investisseurs individuels, alors que la société réalise encore aujourd'hui la quasi-totalité de son chiffre d'affaires avec les institutionnels. Les fonds levés lors d'une introduction et les titres que pourrait ensuite émettre Instinet lui donneraient aussi les moyens de participer aux grandes manoeuvres entamées dans la restructuration des bourses européennes. Le nom d'Instinet a ainsi été mentionné à plusieurs reprises ces dernières semaines comme un prédateur possible du London Stock Exchange, visé actuellement par une offre de rachat hostile d'OM Gruppen (qui contrôle la Bourse de Stockholm) pour 808 millions de livres, et dont le projet de fusion avec la Bourse de Francfort a échoué.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :