Pere-Noel.fr au marché libre

Pere-noel.fr sur le Marché libre, c'est désormais bien plus qu'une simple éventualité. C'est en effet ce mercredi que seront annoncées les modalités de l'inscription au Marché libre de cette société, spécialiste du commerce électronique. La société de Bourse Gilbert Dupond (Groupe Crédit du Nord) assumera la responsabilité d'intermédiaire dans l'opération, dont les détails financiers n'ont pas été communiqués. Bien entendu, cette inscription au Marché libre reste encore suspendue à une autorisation des autorités de tutelle. Actuellement, une part " significative " du capital de la SA Pere-Noël.fr est détenue par trois partis : Alexandre Fur, Sébastien Steinmetz (tous deux directeurs associés de la société) et la holding financière américaine Sacha Rebeka, contrôlée par le frère d'Alexandre Fur. L'introduction sur le Marché libre permettra notamment à la SA de disposer des moyens financiers nécessaires pour renforcer sa notoriété et son potentiel commercial. Enfin, il est d'ores et déjà acquis que cette opération constituera une première étape boursière pour Pere-noel.fr qui ambitionne d'incorporer rapidement une marché réglementé comme le Nouveau marché.Au début du mois, la SA avait levé 12 MF, apportés à parts égales par quatre investisseurs privés (Norbert Marek, Jacques Davila, Bernard Silam et Michel Cohen). Ces fonds permettront notamment de développer de nombreux sites marchands événementiels (Paques.fr, Fetes-des-meres.fr, Rentree-des-classes.fr), qui constitueront l'axe de développement principal de la SA Pere-noel.fr. Cette dernière a déjà procédé à la constitution de plusieurs SARL au capital de 2000 F afin de pouvoir acquérir ces noms de domaine. Lancé sur le Web en décembre dernier, le site Pere-noel.fr affiche actuellement 3 150 visiteurs uniques chaque jour et un taux de transformation de 2 %, pour 350 000 produits référencés. Aujourd'hui, la SA affiche un CA quotidien de 10 KF, espérant enregistrer un volume d'affaires de 7 MF en 2000. Une performance commerciale qui devrait passer à 50 MF en 2001, puis à 1 MdF en 2003.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.