T-Online s'intéresserait aux pages jaunes de Deutsche Telekom

 |  | 265 mots
A l'instar de ses concurrents européens, T-Online chercherait à se positionner dans les pages jaunes, activité offrant un gisement de chiffre d'affaires intéressant en période de repli publicitaire. Le fournisseur d'accès Internet s'interesserait à DT-Medien, la division annuaire de sa maison mère, Deutsche Telekom, l'opérateur historique allemand, selon une information du Financial Times. T-Online voudrait renforcer à travers l'acquisition de DT-Medien son activité médias. Thomas Holtrop, le patron du groupe, a confirmé au Financial Times étudier cette solution à condition "que le prix soit intéressant". Le premier fournisseur d'accès européen pourrait ainsi "mettre sur pied un portail Internet consacré aux pages jaunes en Allemagne", a-t-il ajouté. T-Online a actuellement accès aux données de DT-Medien, déjà partenaires à travers T-Info, leur société commune. Les deux entités prévoient d'ailleurs de créer un portail pour les PME, afin qu'elles créent des services payants à valeur ajoutée à destination de leurs clients.Toutefois, T-Online a déclaré au quotidien anglais qu'il n'avait pas d'autre projet de ce type en Europe et qu'il n'était pas candidat à la reprise de Yell, les pages jaunes de British Telecom dont le britannique cherche à se séparer afin d'alléger sa dette. Il ya quelques jours, l'italien Seat Pagine Gialle, fournisseur d'accès Internet et éditeur d'annuaire, avait annoncé la reprise d'Eniro, les pages jaunes suédoises. L'opération effectuée par échange d'actions avait valorisé le suédois 2,7 milliards d'euros.T-Online perdait 4,35% en fin d'après-midi sur le Neuer Markt à 12,30 euros, tandis que Deutsche Telekom reculait de 1,68% à 25,71 euros.latribune.fr

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :