Geodis sanctionné sur les pertes enregistrées l'an dernier

L'action Geodis fut loin de profiter du mouvement de reprise qui s'est opéré tout au long de la séance de vendredi. La valeur du Second Marché a perdu 4,89% pour tomber, en clôture, à son plus bas de l'année soit 48,79 euros. Les mauvais résultats publiés jeudi soir au titre de l'exercice 2000 pèsent significativement sur le titre.Comme il l'avait annoncé début février à l'occasion de la publication de son chiffre d'affaires annuel, le spécialiste du transport et de la logistique a enregistré une dégradation sensible de ses résultats 2000. En un an, Geodis a vu son résultat opérationnel fondre de 64,5%, ce dernier s'établissant à 20,3 millions d'euros contre 57 millions un an plus tôt. Avec une perte nette de 26,9 millions d'euros à fin décembre contre un bénéfice de 18,6 millions d'euros en 1999, le groupe est désormais déficitaire.Le groupe, à la tête duquel l'ancien président de Moulinex Pierre Blayau a récemment été nommé, impute cette contre-performance à plusieurs facteurs. L'augmentation du prix du gazole a représenté un coût supplémentaire de près de 13 millions d'euros par rapport à 1999, souligne ainsi Geodis dans son communiqué. La facture liée à la mise en place des 35 heures se révèle également particulièrement salée, soit 26 millions d'euros.A l'occasion d'une conférence de presse sur les résultats annuels, Pierre Blayau a affirmé sa volonté de traiter rapidement le problème des filiales déficitaires du groupe français de transport et logistique, sans toutefois modifier radicalement ses grandes orientations stratégiques. Le groupe va ainsi se désengager d'activités déficitaires en Afrique et suivre de près la situation de United Carriers, filiale britannique de messagerie acquise en 1999 et qui doit, selon des prévisions antérieures, être encore déficitaire en 2001 et 2002.Sans faire de prévisions sur les résultats 2001 du groupe, M. Blayau a indiquéqu'il comptait appliquer une gestion des coûts rigoureuse, et une politique tarifaire protégeant mieux les marges.Sur l'ensemble de l'exercice 2000, Geodis a vu ses recettes progresser de 8,5% à 3,41 milliards d'euros.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.