Merck réduit ses prévisions annuelles

Merck, le numéro trois américain de la pharmacie, a annoncé qu'il révisait à la baisse ses prévisions pour le second trimestre de son exercice 2001, et en conséquence sur l'année. Le groupe a été pénalisé par les effets de changes négatifs en raison du niveau du dollar particulièrement élevé, et surtout par les ventes de l'un de ses médicaments phares, Vioxx, qui n'ont pas atteint les objectifs espérés. Sur la période avril-juin, le groupe table désormais sur un bénéfice compris entre 77 et 79 cents, là où les analystes attendaient 81 cents. Ce qui l'oblige également à réviser ses prévisions annuelles. Le bénéfice en 2001 devrait être compris entre 3,12 et 3,18 dollars par action, estime le groupe, une chiffre inférieur aux 3,20 dollars par action pronostiqués du côté des analystes. En avril, le groupe espérait se situer dans une fourchette comprise entre 3,15 et 3,25 dollars, avec un consensus à 3,20 dollars. Sur le banc des accusés, l'un des plus importants produits du groupe, Vioxx, un médicament contre l'arthrose, qui ne remplit pas les attentes. "Bien qu'évoluant dans notre fourchette de prévisions, Vioxx ne devrait pas atteindre le haut de cette fourchette en raison d'une pénétration plus lente que prévu sur le marché des analgésiques et de l'arthrite", a commenté Raymon Gilmartin, le PDG de Merck, dans un communiqué. Vioxx est le deuxième médicament du groupe en termes de chiffre d'affaires. Lancé en 1999, il a généré 485 millions de revenus au premier trimestre. Les quatre autres médicaments du groupe (Zocor, Cozaar/Hyzaar, Fosamax et Singulair) sont dans la bonne voie pour tenir leurs objectifs, a par ailleurs assuré le PDG. Pour faire face à ce ralentissement de l'activité, Merck a entrepris une réduction de ses dépenses en recherche-développement ainsi que dans les divisions administratives et marketing. Sur les marchés américains, à la mi-journée, le titre Merk perdait 7,76% à 68,69 dollars.latribune.f

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.