Shiseido dans le rouge

 |  | 366 mots
Pour la première fois depuis 55 ans, Shiseido a dû se résoudre a présenter des résultats annuels négatifs, affichant une perte nette de 420 millions d'euros pour l'exercice 2000/01 clos en mars. Pour expliquer cette situation, les dirigeants du groupe avancent deux explications. Tout d'abord la nécessité de provisionner les retraites à verser à l'avenir et ensuite les mauvaises performances du groupe sur son marché principal, le Japon. En effet, si globalement les ventes globales de Shiseido sont restées stables, le chiffre d'affaires ne se contractant que de 0,2% à 5,5 milliards d'euros c'est en partie grâce au succès de la marque à l'international. Au Japon, qui réprésente 82,1% du chiffre d'affaires du groupe, les ventes de Shiseido ont reculé de 4% à 4,53 milliards d'euros reflètant selon le groupe "des baisses à la fois dans les cosmétiques et les produits de toilette". Ces mauvaises performances se sont répercutées dans les profits, avec une baisse de 17,6% du bénéfice avant impôt et éléments exceptionnels liée aussi, de l'aveu de Shiseido, à des coûts de revient trop élevés pour certains produits notamment ceux vendus en supérettes de proximité.A l'inverse, le chiffre d'affaires réalisé par les filiales étrangères (17,9% du total contre 14,7% un an plus tôt) a grimpé de 21,5% à 106,2 mds. Selon le groupe, ceci s'explique notamment par la popularité croissante des produits de soin vendus sous la marque haut de gamme Shiseido et une progression "solide" de l'activité parfums gérée par la filiale Beauté Prestige International.Afin de rééquilibrer cette situation, la priorité de Shiseido se porte sur la nécessité de revitaliser son activité au Japon, un marché marqué par la déflation. Afin d'atteindre ces objectifs, le premier groupe cosmétique japonais a annoncé au mois de mars un plan de restructuration prévoyant un recentrage sur 30 à 35 lignes de produits dans les cinq ans à venir au lieu de 80 actuellement. Pour l'exercice en cours, Shiseido prévoit de revenir en territoire positif, avec un bénéfice net prévu à 90 millions d'euros et un chiffre d'affaires de 5,56 milliards d'euros. En clôture, à la Bourse de Tokyo le titre du groupe a chuté de 5,3% à 1.113 yens.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :