Lagardère sous le coup d'une dégradation

Seconde plus forte baisse du CAC 40 vendredi à la clôture, Lagardère a dérapé de 2,30% à 57,35 euros, effaçant ainsi la majeure partie des gains enregistrés jeudi dans le sillage de la publication de ses résultats annuels.La valeur accuse le coup après la dégradation émanant de la société de Bourse Crédit Agricole Indosuez Cheuvreux. Invoquant des questions de valorisations, la société a dégradé sa recommandation sur Lagardère, à performance en ligne contre surperformance. "Ce n'est pas une dégradation agressive mais plutôt un conseil de prendre ses bénéfices, Lagardère étant la seule valeur du secteur à avoir surperformé le CAC 40 depuis le début de l'année", a expliqué à Reuters l'analyste qui suit la valeur. Sur la base du cours de clôture de jeudi, la valeur affichait en effet une surperformance de 9% sur le CAC 40.Lagardère a publié jeudi des résultats annuels supérieurs aux attentes. Sur l'année écoulée, le résultat d'exploitation du groupe s'est établi à 572 millions d'euros (+10%), dépassant les attentes des analystes sondés par Reuters qui prévoyaient un résultat de l'ordre de 540 millions d'euros. Cette agréable surprise est à mettre au compte du pôle médias, dont la contribution au résultat d'exploitation atteint 323 millions d'euros, un chiffre en hausse de 14,4% sur un an. Le chiffre d'affaires consolidé du groupe s'est pour sa part établi à 12,192 milliards d'euros.Malgré le ralentissement du marché publicitaire, Arnaud Lagardère, co-gérant du groupe, s'est déclaré confiant pour 2001, confirmant l'objectif d'une croissance à deux chiffres du résultat d'exploitation du pôle médias. latribune.f

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.