Le marché des semi-conducteurs en hausse de 13,7% sur un an

 |   |  333  mots
Les ventes mondiales de semi-conducteurs ont augmenté de 13,7% en janvier par rapport à janvier 2000 et ont rapporté 16,87 milliards de dollars, selon le rapport mensuel de l'Association des fabricants de semi-conducteurs (SIA). Les revenus générés en janvier restent toutefois inférieurs aux recettes enregistrées en décembre 2000, où les ventes de semi-conducteurs s'élevaient à 17,89 milliards de dollars, un montant supérieur de 5,7%. "Le secteur enregistre des ventes plus faibles en raison d'un ajustement des stocks", a estimé le président de la SIA, George Scalise. La fin de cet ajustement est prévue pour la fin du premier trimestre et la demande de produits finis devrait repartir "dans le courant de l'année", a-t-il ajouté. Le surplus de stocks est sensible dans toutes les gammes de produits et dans chaque région du monde. La croissance des ventes a été particulièrement forte au Japon. Les revenus ont progressé de 23,2% par rapport à janvier 2000, mais cette hausse ne s'est pas reportée sur le reste de la région Asie/Pacifique, où les revenus n'ont augmenté que de 2,9%. La croissance s'est élevée à 15,4% aux Etats Unis et à 14,6% eu Europe. Mais les indicateurs sont à la baisse par rapport à décembre 2000. La zone Asie-Pacifique a enregistré le repli le plus important à -7,9%, suivie du Japon -5,9% et des Etats-Unis à moins 5,8%. L'Europe a plutôt mieux résisté au tassement du marché avec une baisse de ses ventes de seulement 2,7%. . En tout cas, le déclin des ventes est régulier depuis quelques mois. En trois mois, elles ont baissé de 13,9% sur la région Asie Pacifique, de 11,3% aux Etats-Unis, de 6,9% au Japon et de 4,5% en Europe. Au total, la baisse sur le marché mondial s'élève à 9,5%. Depuis le début des années 50, le secteur des semi-conducteurs a été caractérisé par un cycle de 4 ans, ponctuellement affecté par des facteurs économiques inattendus. Le secteur des semi-conducteurs a progressé à un rythme annuel de 17% sur les quarante dernières années, selon la SIA.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :