Votre sécurité virtuelle les intéresse

Les exploits d'Abdallah - aussitôt baptisé « le super cybercambrioleur » par le New York Post - illustrent parfaitement à quel point Internet peut devenir une arme dangereuse en tombant dans de mauvaises mains. Quand il n'était pas en train de faire la plonge dans un restaurant de Brooklyn, le jeune homme de 32 ans examinait avec attention la liste des Américains les plus riches compilée par le magazine Forbes (dont un exemplaire annoté a été retrouvé chez lui), parcourait le Web depuis une bibliothèque municipale ou un téléphone portable et jonglait avec les millions de dollars de ses victimes. Epatés, les policiers ont reconnu avoir rarement mis la main sur un escroc plus talentueux (l'avocat d'Abdallah affirme que son client est innocent).Bref, Internet est gratuit et ouvert, mais c'est aussi une passoire. Avec HailStorm, Microsoft semble faire le pari que les usagers seront prêts à payer un abonnement pour garantir la sécurité de leurs données personnelles (outre une simplification de l'usage du Web, l'autre point fort du service selon Microsoft, puisque tous les sites seront accessibles avec le même profil et le même mot de passe). Si HailStorm est un réel succès, et que la sécurité des données apparaît comme le principal ressort de cette réussite, certains analystes vont jusqu'à affirmer que l'on assisterait alors à l'émergence d'un nouveau modèle économique sur Internet.Déjà, le débat fait rage sur les vertus de HailStorm (centraliser le stockage des données personnelles, n'est-ce pas inviter les « hackers » à venir se servir ?) et sur la stratégie commerciale de Microsoft (certains concurrents crient de nouveau au loup antitrust).On attend avec intérêt de savoir si Ted Turner, Michael Eisner et les autres feront partie des premiers abonnés à HailStorm... ou peut-être pourrait-on occuper utilement le temps d'Abraham Abdallah en cellule en lui proposant de tester le nouveau produit Microsoft ?

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.