eBay met la main sur le site d'enchères français iBazar

C'est officiel, "Simone" la célèbre maman publicitaire du site d'enchère iBazar prend sa Greencard. Quelques jours après des premières rumeurs véhiculées par le Wall Street Journal, le numéro un des enchères en ligne eBay confirme le rachat de son principal concurrent français, iBazar, pour un montant "qui restera dans une fourchette comprise entre 66 millions de dollars et 112 millions de dollars ", ont annoncé les deux groupes jeudi. eBay s'acquittera du prix de l'opération en émettant 2,25 millions d'actions lui permettant d'acquérir 100% des parts du Français. Le nombre exact d'actions émises sera déterminé définitivement selon le cours d'eBay à la clôture de l'opération. Ce rachat devrait avoir un effet limité sur les résultats d'eBay de 2001. " Sur une base pro-forma et hors amortissement de goodwill et autres immobilisations incorporelles, le bénéfice net par action d'eBay devrait diminuer de 4 cents sur toute l'année 2001", expliquent les groupes.Selon les informations du Wall Street Journal du 12 février, l'opération marquerait la fin d'une longue période d'incertitude pour iBazar à la recherche d'un acquéreur depuis des mois. Des négociations auraient échoué à l'automne avec Wanadoo, selon la même source. Le prix de la transaction évoqué à l'époque se serait monté à 400 millions d'euros. Le prix déterminé aujourd'hui semble traduire la méfiance à l'égard des valeurs Internet.Sur ce marché en voie de consolidation - QXL avait déjà racheté son homologue allemand Ricardo -, ce rachat consacre définitivement eBay numéro un des enchères en ligne européennes. Lancé en 1998, iBazar, outre sa place de leader français, apporte également ses bureaux en Italie, en Espagne, en Suède, aux Pays-Bas, en Belgique, au Portugal et au Brésil. Il revendique 2,4 millions d'internautes inscrits et 95 millions de dollars d'enchères valorisées au quatrième trimestre. eBay affiche 137 millions de dollars sur ses sites européens. En même temps, iBazar va ainsi rendre à son légitime propriétaire le nom de domaine ebay.fr qu'il s'est octroyé avant l'arrivée de l'américain en France.Leader sur les marchés américains et britanniques et également bien implanté en Allemagne, eBay était encore loin de prendre le pas sur iBazar entré sur le marché français grâce à une campagne de publicité très agressive. Ce dernier avait distancé très vite le pionnier du marché français Aucland, financé par Bernard Arnault. Le troisième entrant QXL-Ricardo risque également de mal digérer l'opération. Déjà lors des récentes rumeurs, le site qui venait de publier des résultats marqués par une amélioration des marges, a vu son cours chuter de 8,33% en clôture de la Bourse de Londres. Sur le Nasdaq, le titre eBay s'échangeait à la mi-séance à 44,03 dollars, en recul de 3,63%. Après avoir fortement baissé fin 2000 pour tomber aux alentours des 30 dollars, le titre est peu à peu remonté et a gagné plus de 35% depuis début janvier.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.