T-Online a fait mieux qu'attendu au premier trimestre

Le premier fournisseur européen d'accès à Internet T-Online a enregistré une perte avant impôts, intérêts, dépréciations et amortissements (Ebitda) de 66,4 millions d'euros au premier trimestre 2001, contre un bénéfice de 5,8 millions d'euros au premier trimestre 2000. Mais ce chiffre montre une légère réduction des pertes par rapport au quatrième trimestre de l'an dernier : sur la période octobre-décembre, la filiale de Deutsche Telekom avait perdu 66,9 millions d'euros. Et il est un peu meilleur qu'attendu par les analystes, qui misaient sur une perte de l'ordre de 75 millions d'euros.T-Online a vu son chiffre d'affaires consolidé entre janvier et mars progresser de 61,2% à 280,2 millions d'euros, alors que les analystes tablaient sur 265 millions d'euros environ. Mais d'un trimestre sur l'autre, l'évolution des différentes sources de revenus est contrastée : les revenus de l'accès ont progressé de 22% par rapport au dernier trimestre 2000, à 241,8 millions, En revanche, le chiffre d'affaires généré par la publicité et le commerce électronique a chuté de 36% par rapport à la période octobre-décembre, à 31,3 millions d'euros. Le nombre d'abonnés s'est envolé de 9,2% en trois mois et de 75% sur un an à 8,67 millions, dont 7,1 millions en Allemagne. Cette forte progression intègre évidemment l'ensemble des acquisitions réalisées par T-Online depuis un an, notamment celle de Club-Internet en France et de Ya.com en Espagne. Des acquisitions qui ont contribué à hauteur de 8,2% au chiffre d'affaires global. T-Online comptait ainsi 662.000 abonnés en France fin mars, un chiffre en hausse de 13,9% par rapport au 31 décembre, et 764.000 en Espagne et au Portugal, en progression de 12,9% par rapport à la même date.Le premier fournisseur d'accès à Internet européen n'a pas donné de prévisions de résultats pour l'exercice en cours. Mais il avait prévenu dès la fin mars qu'il ne comptait revenir dans le vert qu'après 2002. Ses résultats 2000 avaient été plombés par les coûts générés par le lancement d'un forfait d'accès illimité, finalement abandonné depuis. Sur le Neuer Markt, l'action T-Online cédait 6,21% à 13,6 euros en début de séance. Il était passé brièvement sous les 10 euros en avril, au terme de la chute régulière entamée peu après l'introduction en Bourse, il y a un peu plus d'un an.Avec AFP

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.