Les ventes de PC poursuivent leur déclin aux Etats-Unis

Janvier se sera inscrit dans la stricte continuité de la tendance amorcée à la fin de l'année 2000 : les ventes d'ordinateurs de bureau ont baissé de 26% en volume et 28% en valeur dans les magasins aux Etats-Unis, poursuivant ainsi leur déclin des mois précédents, selon une estimation de la société d'études PC Data.Les ventes d'ordinateurs portables ont plutôt mieux résisté à la baisse générale en affichant un recul modéré de 9% en volume et de 6% en valeur. Selon un analyste de PC Data, Stephen Baker, ce segment de marché aurait profité d'une forte concurrence, la baisse des prix pratiquée par les constructeurs soutenant les volumes. Mais d'une manière générale, ces chiffres ne sont pas pour rassurer les fabricants de PC qui avaient tous subi de plein fouet la déprime du marché au dernier trimestre 2000, en publiant des résultats inférieurs aux attentes pour cette période, comme Dell, HP, Compaq et Apple. En décembre, les ventes d'ordinateurs de bureau dans les magasins de détail et par correspondance avaient baissé pour le cinquième mois consécutif par rapport à la même période de 1999, observant un recul de 24%.Pour l'avenir, Stephen Baker ne fait d'ailleurs pas preuve d'un grand optimisme. "Personne ne peut vraiment dire où le marché va aller dans les prochains mois", a-t-il poursuivi. Seule lueur d'espoir, les consommateurs ont dépensé un peu plus pour cette période qu'à la même époque un an plus tôt.Sur ce marché mature, ce sont les produits haut de gamme qui ont observé la plus forte progression. Les ventes de modèles comprenant des périphériques sophistiqués comme un graveur de CD ou un lecteur DVD et valant entre 1.000 et 1.500 dollars ont ainsi augmenté de 65%, au détriment de produits de base à moins de 1.000 dollars, qui ont perdu du terrain. Le prix moyen à la vente, de l'ordre de 850 dollars en janvier, a aussi augmenté de 3% par rapport à décembre 2000 où il s'établissait à 827 dollars, signe qu'une guerre sur les prix n'influencera pas nécessairement les ventes en volume, a souligné Stephen Baker.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.