Les comptes d'Invensys se détériorent

 |  | 294 mots
Lecture 1 min.
Aucun progrès dans les dépenses d'investissement des entreprises, un secteur des télécoms qui tourne au ralenti : le paysage de son marché dressé par Invensys dans la perspective de ses résultats annuels est bien sombre. Et les conséquences sur les comptes du groupe d'électro-mécanique sont nettes : le bénéfice d'exploitation du second semestre de l'exercice en cours sera "légèrement inférieur" à celui du premier semestre."Nous nous attendons désormais à ce que le bénéfice d'exploitation avant exceptionnels du groupe au second semestre soit très légèrement inférieur à celui du premier semestre", explique Invensys dans un communiqué. Le groupe indique également qu'il réduira ses effectifs d'environ 5.000 personnes, sur un total de 80.000, avant la fin de l'année. Le plan social présenté en novembre ne portait que sur 3.000 postes. Principale difficulté mise en avant par le groupe pour expliquer ces mauvaises nouvelles : "la confiance des entreprises comme des consommateurs diminue régulièrement aux Etats-Unis depuis novembre". Une détérioration du climat qui touche principalement la division Contrôles du groupe sur ses grands marchés : la construction, la climatisation, mais surtout la haute-technologie et les télécoms. Seul motif de consolation pour Invensys : la restructuration de Baan, l'éditeur néerlandais de progiciels racheté l'an dernier, commence à porter ses fruits. Selon Invensys, la société a renoué avec la rentabilité d'exploitation et les ventes de licences "s'améliorent".A la Bourse de Londres, l'action Invensys a chuté jeudi de 9,88% pour terminer la séance à 116,25 pence. Le titre avait chuté de près de 36% en une seule séance en septembre dernier après la publication d'une alerte aux résultats sur le premier semestre.latribune.f

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :