La Bourse de Paris a le moral en berne

C'est dans des volumes peu étoffés - le volume des transactions s'est établi à seulement 3,54 milliards d'euros sur le SRD -, que s'est déroulée la séance d'aujourd'hui à la Bourse de Paris. Le CAC 40, après une progression de 2,05% la semaine dernière grâce à la baisse surprise des taux de la BCE, a perdu une partie de ses gains et termine la journée sur un recul de 1,43% à 5.487,72 points. L'indice du Nouveau Marché cède pour sa part 1,19% à 1.798,51 points.Cette morosité est partagée par le reste des marchés européens. Londres termine en baisse de 1,22% à 5.824,70 points; au même moment Francfort recule de 1,24% à 6.064,74 points et l'Eurostoxx50, limité aux valeurs vedettes de la zone euro, de 1,18% à 4.426,97 points.De part et d'autre de l'Atlantique, les investisseurs attendent avec prudence la décision qu'annoncera la Réserve fédérale à l'issue de sa réunion demain. Les derniers indicateurs économiques dressent en effet un tableau contrasté de l'économie américaine. Si certains chiffres montrent que plusieurs segments résistent mieux que prévu au ralentissement (stabilisation de la confiance des ménages, résistance de la consommation), d'autres montrent que l'économie américaine n'est pas encore repartie. C'est le cas notamment des mauvais chiffres de l'emploi, de l'évolution de la production industrielle, qui a baissé plus fort que prévu (-0,3% en avril) et du taux d'utilisation des capacités de production, qui a reculé plus rapidement que les estimations, à 78,5, soit son plus bas niveau depuis 10 ans.Désormais l'attitude de la Fed n'apparaît plus aussi prévisible et les analystes sont partagés entre une nouvelle baisse de 50 points de base et une possible pause de la banque centrale dans sa campagne de réduction des taux d'intérêt. Face à cette incertitude, la nervosité sur les marchés persiste. Pour l'heure, les marchés américains se replient, les bénéfices des entreprises continuent à diminuer. Le Nasdaq Composite cède ainsi 1,67% à 2.072,19 points, le DJIA reste quasi stable à 10.818,05 (-0,03%) et le S&P500 lâche 0,28% à 1.242,12 points.LES VALEURS DU JOUR A PARIS - Cours de clôtureDans le sillage du Nasdaq vendredi et ce matin, le repli des technologiques plombe le CAC 40, avec notamment France Télécom (-2,6%), Bouygues (-3%), Alcatel (-3,9%) et STMicroelectronics (-1,25%), alors que chiffres trimestriels et assemblées générales continuent de faire l'actualité des entreprises. Parmi les 40 valeurs du CAC, seules 8 signent des hausses, dont les plus marquantes concernent Renault et EADS (+1,55% à 21,65 euros). Renault s'adjuge 1,5% à 61 euros, après la confirmation que les bénéfices de sa filiale Nissan, publiés jeudi, devraient atteindre environ 2,29 milliards d'euros. GFI Informatique (-6,85% à 25,74) a annoncé un chiffre d'affaires trimestriel en hausse de 28,4% à 146,4 millions d'euros (croissance organique de +13,2%). Le groupe d'ingénierie et de conseil informatique précise que la croissance du résultat du trimestre "est au moins égale à celle du chiffre d'affaires". Le titre a fait l'objet d'arbitrages en faveur de son concurrent Unilog (+1,76% à 103,8).NRJ chute de 21,63% à 21,2 euros, sous la pression de l'avertissement lancé par le groupe sur son chiffre d'affaires annuel après un mauvais début de troisième trimestre sur le plan publicitaire. "Devant ses perspectives décevantes, nous serons amenés à revoir en baisse nos perspectives de résultats, nous dégradons donc notre opinion à Alléger d'autant que le groupe affiche des niveaux de valorisation élevés", écrit CLSE.Dans son sillage, TF1 et M6 perdent respectivement 3,71% à 40,45 euros et 4,4% à 30,84. En outre, MSDW a réduit ses prévisions de BPA 2001 et 2002 pour TF1. "Le deuxième trimestre ne devrait pas enregistrer une croissance supérieure à celle du premier trimestre et le reste de l'année ne devrait pas connaître une reprise suffisante pour atteindre les 6% de croissance de recettes publicitaires sur l'année", estime l'analyste. Lagardère (-0,6% à 65,3 euros) contient bien ses pertes, le ralentissement de la croissance du chiffre d'affaires ayant été anticipé par le marché. Par ailleurs, Commerzbank est passé à l'Achat sur le titre.LVMH (-6,62% à 64,9 euros) subit des prises de bénéfice après plusieurs séances de hausse. Le recul du yen a provoqué "un certain ralentissement des ventes" dans la zone Asie-Pacifique, a affirmé le géant mondial du luxe (propriétaire de la Tribune).Alstom perd 4,78% à 31,44 euros à la veille de la publication de ses résultats annuels. Les analystes attendent des assurances sur les marges du groupe et sur les problèmes techniques rencontrés par ses turbines à gaz de forte puissance. Netgem gagne 5,8% à 9 euros après l'annonce d'un partenariat avec Thomcast, filiale à 100% de Thales (-3% à 44,59), pour développer une offre intégrée de télévision interactive. Toujours sur le Nouveau Marché, Wavecom perd en revanche 5,3%, Valtech 6% et Highwave Optical 4,8%.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.