Bolloré en forte hausse après la cession de Tobaccor

 |   |  240  mots
Après la publication, vendredi soir, de résultats annuels en forte hausse, la holding de Vincent Bolloré a annoncé lundi matin la cession de 75% du capital de sa filiale Tobaccor à Imperial Tobacco pour 289,65 millions d'euros. Pour le groupe breton, l'opération va se traduire par une plus-value avant impôts de 199 millions d'euros. Bolloré conservera 25% de Tobaccor, société qui fabrique et vend des cigarettes en Afrique et en Asie.Cette opération intervient dans le cadre du désengagement de Bolloré de l'activité cigarettes, qui a déjà vu le groupe céder, en juillet 2000, sa division cahiers à cigarettes et sa participation de plus de 5% dans la Seita. La holding a d'ailleurs intégré dans ses comptes 2000 une plus-value de 105 millions d'euros au titre de la première de ces deux opérations.Cette nouvelle cession semble en tout cas du goût des opérateurs boursiers. Le titre Bolloré a bondi de 10,69% à 216,5 euros lundi à la clôture, revenant dans le vert depuis le début de l'année (+3,19%). Il faut dire que le groupe a publié vendredi soir des résultats 2000 en forte progression. Bolloré a vu son résultat d'exploitation progresser de 62% à 126 millions d'euros, contre 78 millions d'euros en 1999, grâce notamment à la forte amélioration de la rentabilité de ses divisions transport. Le chiffre d'affaires du groupe a atteint 4,245 milliards d'euros en 2000, une progression de 22,9% comparé à 1999 à périmètre et taux de changes constants.latribune.f

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :