La Bourse de Paris fait du surplace à la mi-séance

La Bourse de Paris est une nouvelle fois restée peu animée mardi matin, après une séance déjà atone la veille. Vers midi, les volumes échangés s'établisent à 1 milliard d'euros sur le SRD, ce qui reste sensiblement inférieur à la moyenne. L'indice CAC 40 fait quasiment du sur place avec une progression symbolique de 0,11% à 5.612,5 points vers 12h15. Ce matin, il avait débuté la séance en baisse de 0,31% avant de se diriger en territoire positif au cours des première minutes de cotation. L'indice du Nouveau Marché perd quant à lui 0,13% à 1 862,16 points. "C'est excessivement calme. Il ne se passe rien, hormis sur Alcatel. On attend de voir ce que fera Wall Street en ouverture", commente un trader pour qui le Nasdaq pourrait légèrement consolider aux alentours de 2 120-2 140 points (Reuters).L'actualité des entreprises reste dominée par la confirmation, attendue mercredi, de la fusion entre Alcatel et Lucent. L'opération, jugée judicieuse sur le plan stratégique, apparaît risquée sur le plan financier à de nombreux analystes. L'action Alcatel rebondit toutefois de près de 4% mardi midi après des informations du Wall Street Journal évoquant une fusion moins dilutive que prévu (voir ci-dessous).Globalement, les autres places européennes sont stables, l'Euro Stoxx 50 gagnant un petit 0,3%, au lendemain d'un long week-end où les marchés financiers de Londres et de New York étaient fermés. Miné par Vodafone, l'indice FTSE-100 cède 0,24% dans un marché londonien où les nouvelles sont dominées par les TMT. RWE soutient le Dax de Francfort (+0,16%), tandis que Deutsche Telekom accuse la plus forte baisse avant l'assemblée générale des actionnaires. Les marchés attendent la réouverture de New York pour trouver des idées. Des prises de bénéfices sur les valeurs technologiques américaines ne sont toutefois pas exclues cet après-midi après six séances de hausse consécutives. Depuis son plus bas de clôture du 4 avril, le Nasdaq Composite s'est adjugé 37%, dopé par l'espoir d'une reprise de la croissance grâce au cycle de forte baisse des taux d'intérêt mis en place par la Réserve fédérale. La tendance des contrats à terme américains ne donne pour l'instant guère d'indications sur l'évolution de Wall Street aujourd'hui. Du côté des statistiques économiques, le marché sera attentif à la publication de l'indice de confiance des consommateurs au mois de mai, à 16h00. VALEURS DU JOUR A PARIS (Cours vers 11h45)Hormis Alcatel, l'actualité des entreprises reste mince aujourd'hui.L'équipementier télécom français se ressaisit alors que les négociations avec Lucent seraient à leur stade final. Le titre, premier volume de la cote avec plus de 8 millions de pièces, prend 3,62% à 32,95 euros, après avoir perdu plus de 11% depuis les premières informations (le 18 mai) faisant état de discussions de fusion entre les deux groupes. Selon le Wall Street Journal, Lucent serait désormais valorisé à 23,4 milliards de dollars, en raison de la cession attendue de la participation détenue par Lucent dans Agere. Les marchés se montrent très prudents face à l'ampleur de l'opération. Hier, Alcatel a été retiré de la liste de valeurs recommandées de CIC EIFB au profit de Vivendi Universal.Orange perd encore 1,82% à 10,78 euros après avoir reculé de 2,14% la veille, à la suite de rumeurs, pourtant clairement démenties, selon lesquelles l'opérateur de téléphonie mobile serait en négociations en vue du rachat d'E-Plus pour un montant de 8,5 millions de dollars, un prix jugé trop lourd. Sa maison mère, France Télécom, est également mal orientée et cède 0,63% à 70,55 euros. Péchiney abandonne 1,09% à 63,55 euros, alors qu'il est en négociations finales avec TotalFinaElf pour le rachat de sa filiale d'emballage Soplaril, qui doublerait ses ventes dans le secteur. Le pétrolier, qui veut se recentrer sur son portefeuille d'activités chimiques, s'adjuge 0,41% à 170,30 euros. Lagardère recule de 1,76% à 64,15 euros, alors que le britannique Emap confirme le démenti du groupe français de communication la veille, en démentant lui même ce matin avoir discuté avec quiconque d'une gestion en commun de sa filiale américaine. Rappelons que la presse britannique avait rapporté dimanche qu'Emap envisageait de renoncer à vendre sa division presse magazine aux Etats-Unis pour l'exploiter avec Lagardère.Suez avance de 0,69% à 36,50 euros, alors que sa filiale belge Electrabel a dégagé une plus-value de 55 millions d'euros sur la cession de sa part dans l'espagnol hidroelectrica del Cantabrico.Les résultats annuels d'Air France (+0,74% à 21,91 euros) sont attendus après la clôture du marchéSur le Nouveau Marché, Gameloft cède 0,47% à 2,13 euros, après avoir annoncé une perte nette de 14,7 millions d'euros pour le premier semestre au 28 février 2001 (contre une perte de 2,4 millions).Victoire Multiméd
Replay - Transition Forum 2022

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.