Wall Street en hausse

 |  | 523 mots
Lecture 3 min.
Le Nasdaq a gagné 25,29 points, soit 1,19% à 2.142,92 points et le DJIA, principal indicateur de Wall Street, a progressé de 95,99 points, soit 0,92%, à 10.562,30 points. Le Standard and Poor's 500, un indice représentant un plus large éventail de valeurs, s'est établi en hausse de 7,23 points, soit 0,59%, à 1.241,41 points. A Wall Street, près de 930 millions d'actions ont été échangées tandis que sur le Nasdaq, 1,5 million de titres ont changé de mains, des chiffres plus faibles qu'à l'accoutumée, de nombreux investisseurs ayant déserté les marchés en raison de la tempête de neige frappant le Nord-Est des Etats-Unis. Le Nasdaq a rebondi après sa dégringolade de la semaine passée, les technologiques renouant avec les gains, en dépit de nouveaux avertissements sur résultats. Certains courtiers expliquent que les valeurs technologiques pâtissent moins des avertissements sur résultats car ceux-ci sont désormais devenus routiniers et n'ont plus le pouvoir de déprimer les investisseurs autant qu'ils l'ont fait en février.Pour Joe Battipaglia, analyste chez Gruntal, le marché a atteint un plancher et le Nasdaq ne plongera pas jusqu'aux 2.000 points comme il l'avait fait en juillet 1998. "Nous avons vu une telle contraction des cours sur les marchés américains pendant ces 12 derniers mois (...) que je ne pense pas qu'ils poursuivront leur chute", a-t-il indiqué. Les fabricants de semi-conducteurs ont mené la danse, bénéficiant de l'annonce dans la matinée de ventes mondiales en forte augmentation pour le mois de janvier (+13,7%) par rapport au même mois de l'année précédente. Le Philadelphia Semiconductor Index, représentatif du secteur, a clôturé en hausse de 5,18%, les investisseurs faisant fi des avertissements sur résultats publiés par trois sociétés du secteur. En dépit d'une révision à la baisse de leurs prévisions de bénéfices, Cypress Semiconductor (+1,43% à 19,13 dollars), Vitesse Semiconductor (+3,31% à 39-1/16 dollars) et LSI (+3,13% à 16,82 dollars) ont pris de la hauteur. Les équipementiers de réseaux ont également été à la fête, avec en tête Juniper Networks (+9,36% à 58-5/8 dollars) et Corning (+6,68% à 29,55). Motorola a reculé de 0,24% à 16,75 dollars. Le groupe a annoncé la cession de ses participations dans 5 opérateurs de téléphonie mobile pour un milliard de dollars avant impôts. Le DJIA est parvenu à maintenir ses gains, grâce notamment aux bonnes performances des fabricants d'ordinateurs. Dell a gagné 6,23% à 23-7/16 dollars et Apple 5,84% à 20-3/8 dollars. Coca-Cola a perdu 4,47% à 50,20 dollars, au lendemain de l'annonce de la démission de son directeur-général adjoint, Jack Stahl, et de la réorganisation du groupe en quatre structures distinctes. Amazon a enregistré l'une des plus fortes hausses (+26,25% à 12-5/8 dollars), en raison d'informations de presse selon lesquelles le groupe serait en discussions avec le géant américain de la distribution Wal-Mart en vue de former une "alliance stratégique". Wal-Mart a perdu 1,12% à 48,37 dollars. Micron Technology a gagné 8,06% à 39 dollars, après une révision à la hausse d'une recommandation sur le titre. Sur le marché obligataire, le rendement moyen sur les bons du Trésor à 10 ans a progressé à 4,965% contre 4,933% vendredi et celui de la ligne à 30 ans à 5,373% contre 5,363%. Les rendements évoluent à l'inverse du prix des obligations.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :