La Fed propulse la Bourse de Paris au-dessus des 5.500 points

 |   |  595  mots
Accélérant ses gains en fin de séance, la Bourse de Paris est repassée au-dessus des 5.500 points saluant, à l'instar des autres places financières, la décision de la Réserve fédérale de baisser une nouvelle fois ses taux d'intérêt sans attendre sa prochaine réunion prévue le 15 mai.Le CAC 40, emmené par les valeurs technologiques, a accentué sa progression en réaction à l'annonce de la Fed jusqu'à un plus haut de 5 533,80 points (+3,61%), son meilleur niveau depuis le 21 février 2001. A la clôture, l'indice affiche finalement un gain de 3,07% à 5 505,08 points dans un marché actif (5,4 milliards d'euros sont échangés sur le SRD). L'indice du Nouveau Marché a pour sa part bondi de 8% à 1 721,48 points. Comme le 3 janvier, la Fed a pris de court les marchés en décidant d'abaisser d'un demi-point ses taux directeurs entre deux réunions de son comité de politique monétaire. C'est la 4ème fois cette année que la Réserve fédérale desserre sa politique monétaire afin de dynamiser une économie américaine chancelante. Le taux des fonds fédéraux a ainsi été ramené à 4,5% et le taux d'escompte à 4%.Cette décision surprise a provoqué un fort rally sur les indices américains et européens. Au moment de la clôture des marchés européens, le Nasdaq Composite s'envole de 8,47% à 2 086,12 points, le DJIA prend 4,07% à 10 632,10 points et le S&P500 3,98% à 1 238,90 points. Les marchés boursiers européens se sont pour leur part brusquement envolés au plus haut de ces deux derniers mois. Londres termine en hausse de 2,24% à 5 890,20 points, au même moment Francfort affiche un gain de 3,94% à 6 169,20 points et l'Eurostoxx50 3,48% à 4 442,89 points.VALEURS DU JOUR (cours à 17H30) Eprouvées la veille par les alertes lancées par Cisco et Philips sur leurs résultats, les valeurs technologiques connaissent un regain de faveur dans le sillage du Nasdaq et des déclarations rassurantes de l'américain Intel. Le numéro un mondial des semi-conducteurs, qui a annoncé hier après la clôture une forte chute de son bénéfice net au premier semestre, a toutefois prévenu que ses ventes pour le deuxième trimestre pourraient dépasser les prévisions des analystes. Dans la foulée, et à la veille de ses comptes trimestriels, STMicroelectronics progresse de 8,64% à 44 euros. Toujours sur le même secteur, Soitec, coté sur le Nouveau Marché, a bondi de 32,68% à 20,30 euros. Le numéro un du silicium sur isolant a présenté hier un chiffre d'affaires en hausse de 166% à 43,3 millions d'euros. Cap Gemini prend 10,36% à 137.4 euros et Dassault Systèmes 14,14% à 54,9 euros, après avoir été momentanément réservés à la hausse. Business Objects gagne 14,99% à 41,35 euros avant la publication demain de ses résultats trimestriels. Thomson Multimédia enregistre un gain de 11,71% à 45.8 euros. JP Morgan a relevé ses prévisions de bénéfice par action pour le groupe d'électronique grand public en 2001 à 1,72 euro, contre 1,64 euro auparavant. Les télécoms emboîtent le pas aux technologiques, à l'exempe d'Alcatel A (+10,96% à 37.25 euros) Par ricochet, sa filiale Alcaltel Optronics gagne de son côté 20,68% à 35,6 euros. Ses concurrents, Nokia et Ericsson s'avancent respectivement de 15,69% à 33.4 euros et de 9,70% à 7.01 euros. Même scénario pour l'opérateur historique France Télécom, qui s'apprécie de 5,44% à 79,5 euros. Sur le Nouveau Marché, Highwave Optical s'envole de 21,24% à 48.63 euros dans l'anticipation de la publication, jeudi, d'un chiffre d'affaires meilleur que prévu pour l'exercice clos le 31 mars. Les analystes s'attendent à ce que le fabricant de composants optiques dépasse sensiblement sa prévision d'un chiffre d'affaires annuel de 50 millions d'euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :