Aegon ajuste de nouveau ses prévisions

Ce n'est pas véritablement un avertissement qu'a lancé Aegon. Mais cela y ressemble fortement. En juillet, l'assureur avait prévenu qu'il n'attendait plus un bénéfice annuel équivalent à celui de 2001, mais en recul de 30 à 35%. Aujourd'hui, il a procédé à un nouvel ajustement, en précisant qu'il visait désormais un repli de 35% de son résultat en 2002.La raison de cette révision à la baisse est simple: comme l'ensemble du secteur de l'assurance, le groupe reste pénalisé par le repli des marchés et la morosité économique. Un phénomène d'autant plus sensible chez Aegon qu'il réalise environ les deux-tiers de ses résultats aux Etats-Unis. Le troisième trimestre vient d'en donner un nouvel exemple.Entre juillet et septembre, le groupe a réalisé un bénéfice de 429 millions d'euros. Bien sûr, le chiffre est conforme, voire légèrement supérieur, aux attentes du groupe et des analystes. Mais il représente tout de même une chute de 28% par rapport au résultat du troisième trimestre 2001.Les revenus de l'assureur se sont tassés de 6% sur la période. Les entrées de primes ont reculé de 4% à 4,92 milliards d'euros. Quant aux revenus issus de l'investissement, ils se sont rétractés de 12% à 2,18 milliards d'euros.Sur un plan géographique, le détail des résultats fait apparaître un plongeon des bénéfices en Grande-Bretagne. La baisse des marchés ayant entraîné un repli des commissions sur la gestion d'actifs, ils ont chuté de 44% à 20 millions de livres.Le groupe a mieux résisté sur son marché domestique, avec un résultat de 149 millions d'euros (-13,4%). Il a renforcé de 184 millions d'euros ses provisions pour risques aux Pays-Bas. Quant aux Etats-Unis, sans surprise, le résultat y a chuté de 24% à 273 millions de dollars, en dépit d'un effort de réduction des coûts. Sur cette zone où les faillites se sont multipliées, le groupe doit faire face à de nombreuses défaillances sur les remboursements d'emprunts. Aegon indique qu'il a comptabilisé 138 millions de dollars au troisième trimestre au titre des provisions qui, sur neuf mois, se montent à 555 millions d'euros.Même si, depuis le début de l'année, les investisseurs sont habitués aux mauvaises nouvelles dans l'assurance, la révision d'objectif opérée ce jeudi jette un froid en Bourse. L'action Aegon lâche 8,35%, à 13,06 euros, et entraîne avec elle le secteur qui, au niveau européen, perd 5,1%. Axa recule de plus de 9% et Allianz de 4,8%. Il s'agit donc d'un nouveau coup dur pour ce secteur dont l'indice DJ Stoxx cède maintenant 47% depuis le début de l'année.Cette chute boursière, alliée à une hausse des sinistres, a d'ailleurs placé nombre d'acteurs dans une situation critique en termes de structure financière, les conduisant à envisager des recapitalisations. C'est notamment ce qu'a fait Aegon qui, en septembre, a été contraint de se refinancer à hauteur de 2 milliards d'euros.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.