Stabilité attendue des effectifs de cadres en 2002

Malgré la dégradation de la conjoncture, les recrutements de cadres demeurent à un niveau assez élevé. Selon les chiffres diffusés par l'Association pour l'emploi des cadres, l'année 2002 devrait se solder par 150.000 embauches pour cette catégorie de salariés. Certes, c'est moins qu'en 2001 où les recrutements avaient dépassé la barre des 190.000, mais c'est nettement au-dessus des chiffres enregistrés pendant le creux de 1993, où les embauches étaient tombées à 90.000.Néanmoins, le ralentissement de la croissance en France et plus généralement en Europe fait sentir ses effets sur le marché de l'emploi des cadres. Entre 2001 et 2002, la croissance des effectifs de cadres sera sans doute proche de zéro alors que l'an dernier une croissance de 3,7% avait été enregistrée. La stabilité des effectifs, malgré un bon niveau de recrutement, s'explique par le fait que ces embauches sont en priorité destinées à pallier des départs en retraite ou à parer à un turn-over élevé dans les entreprises. Les créations de postes se font rares mais il existe une lueur d'espoir. Selon le Baromètre Recrutement de l'Apec, 48 % des entreprises de plus de 100 salariés prévoient de recruter au quatrième trimestre. Elles n'étaient que 33 % au troisième trimestre. L'Association pour l'emploi des cadres note qu'à l'exception de la chimie et de l'aéronautique, tous les secteurs d'activité recrutent moins cette année que les précédentes. Pour certains secteurs comme le BTP, l'automobile ou l'informatique qui avaient atteint des chiffres records par le passé, le niveau de recrutement demeure tout à fait respectable. A l'inverse, des domaines comme la communication, la publicité et les télécoms font figurent de secteurs sinistrés où les embauches sont au point mort.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.