Nestlé achète Chef America pour 2,6 milliards de dollars.

Le leader mondial de l'agro-alimentaire, le suisse Nestlé, prend encore un peu plus pied aux Etats-Unis. Le groupe de Vevey vient en effet d'annoncer le rachat pour 2,6 milliards de dollars de Chef America. La somme sera entièrement versée en numéraire et en reprise de dettes. Grâce à des bénéfices fiscaux, Nestlé ne devrait cependant débourser que 2 milliards de dollars. L'affaire devrait être conclue dans les deux prochains mois.Chef America est le leader américain de la fabrication et de la distribution de sandwichs surgelés, à réchauffer au four à micro-ondes. L'entreprise, basée dans le Colorado, est surtout connue outre-Atlantique pour ses "Hot Pockets", sorte de poches de pain fourrées de garnitures aussi variée que "boulettes de viande et mozzarelle" ou "pizza à la saucisse". Les Américains en semblent très friands et Chef America occupe une part de marché de 50%.Pour le président de Nestlé Peter Brabeck, "Chef America est un complément idéal et stratégiquement important de nos activités de surgelés aux Etats-Unis". Le géant suisse est, il est vrai, dans une période de développement externe très important sur ce secteur. Récemment, il a ainsi présenté une offre de reprise du fabricant de crèmes glacées Dreyer's Grand Ice Cream. La question est désormais de savoir si la reprise de Chef America n'est pas trop onéreuse. "C'est un peu cher, confirme un trader zurichois interrogé par Reuters, mais Chef America est une entreprise avec un forte marge et ils bénéficient d'un bénéfice fiscal". Le groupe américain affiche, il est vrai, un chiffre d'affaires annuel de 720 millions de dollars, avec un rythme de croissance proche de 15%. Les agences de notation ont d'ailleurs considéré que cette acquisition ne modifiait pas la crédibilité du groupe. S&P et Moody's ont ainsi confirmé leur note AAA et Aaa à long terme, la meilleure de la gamme, pour Nestlé. Surtout, selon le communiqué de presse de Nestlé, les produits de Chef America correspondent à l'évolution des habitudes des consommateurs américains. Selon le groupe suisse, ces nouvelles habitudes sont la facilité de préparation, le repas en déplacement, de plus petits repas pris plus souvent. Chef America a donc tout l'avenir devant lui, ce qui n'est peut-être pas le cas des consommateurs américains. Un avenir qui semble convaincre les marchés puisque le titre Nestlé gagne à 16h45 6% à 327 francs suisses à Zurich.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.