L'euro a flirté avec la parité

En fin de matinée, l'euro n'a pas été loin de rééditer sa performance de la mi-juillet, qui lui avait valu de faire une brève incursion au-dessus du seuil de un dollar. La monnaie européenne s'est en effet échangée jusqu'à 0,9993 dollar avant de se replier. En début de soirée, l'euro valait 0,9910 dollar.La monnaie européenne a bénéficié d'un certain nombre de facteurs. Les investisseurs sont d'abord préoccupés par l'évolution du dossier irakien. Les derniers propos du président Bush, très virulent à l'égard du régime de Bagdad, ont renforcé les spéculations sur une éventuelle intervention américaine en Irak. Dans cette perspective, l'euro endosse le costume de valeur refuge. La monnaie européenne profite également de la faiblesse persistante de l'économie américaine. La publication mardi dernier d'un indice ISM stable dans l'industrie, quand les marchés l'attendaient en hausse, a considérablement affaibli le billet vert. A l'inverse, la publication ce matin de chiffres du chômage en Allemagne un peu meilleurs qu'attendu a apporté un certain soutien à l'euro.Néanmoins, de bonnes statistiques en provenance des Etats-Unis pourraient permettre au dollar de rebondir. Demain sont notamment attendus les chiffres de l'emploi pour le mois d'août et dès aujourd'hui la diffusion des demandes hebdomadaires d'allocations chômage a redonné un peu d'air à la monnaie américaine. Ces nouvelles demandes ont en effet baissé de 8.000, à 403.000, au cours de la semaine achevée le 31 août.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.