General Electric maintient ses objectifs 2002

 |  | 404 mots
Le conglomérat américain General Electric publie un premier trimestre 2002 en baisse de 3% sur un an en raison de la mise en conformité de ses comptes avec les nouvelles normes comptables américaines entrées en vigueur le 1er janvier. Mais le groupe assure voir quelques signes de reprise pour ses activités les plus soumises à la conjonture. Le groupe maintient ses objectifs pour l'exercice en cours. Il table toujours sur un bénéfice par action compris entre 1,65 et 1,67 dollars, en ligne avec les attentes des analystes (1,66 dollar par action). Lors d'une conférence téléphonique, le directeur administratif et financier du groupe Keith Sherin a dit sentir les premiers signes de reprise pour des activités très cycliques, comme NBC Broadcasting.Pour le premier trimestre, le résultat net ressort donc à 2,5 milliards de dollars (25 cents par action), contre 2,57 milliards un an plus tôt, une baisse de 3% principalement due à des écarts d'acquisition. Le bénéfice hors éléments exceptionnels et avant impôts issu des opérations courantes ressort à 35 cents par action, soit une augmentation de 16,7% sur un an, en ligne avec les attentes du groupe. Ces résultats ont profité de 142 millions de dollars de bénéfices engrangés par les dernières acquisitions du groupe.Le chiffre d'affaires n'a pratiquement pas augmenté. Il s'élève à 30,52 milliards de dollars, contre 30,49 milliards de dollars l'an passé. Ce trimestre, GE a finalisé 13 acquisitions pour un montant de 2,1 milliards de dollars. L'impact du flux continu d'acquisitions réalisées par GE inquiète de plus en plus les analystes. A la lumière du scandale Enron, ces derniers aimeraient obtenir davantage d'informations sur la croissance organique du groupe, par opposition à celle qui résulte de la croissance externe.Toujours est-il que GE met en avant la bonne santé de GE Power Systems, sa branche de production de turbines à gaz, et de GE Capital, qui regroupe les activités financières du conglomérat, deux activités qui ont compensé le ralentissment dans d'autres secteurs victimes de la conjoncture économique. Les revenus de Power Systems se sont élevés à 5,27 milliards de dollars (+23,7%) pour un résultat de 1,55 milliard de dollars, tandis que le bénéfice de GE Capital s'est accru de 18% à 1,65 milliard de dollars. Globalement, la marge opérationnelle s'est également améliorée de 0,5 point, passant de 17,7% à 18,2%. A New York, le titre GE perd 7,66% à 34,38 dollars à mi-séance.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :