Chiffre d'affaires en ligne pour Sodexho

Après l'avertissement sur résultats émis au mois de septembre, Sodexho n'a pas réservé de mauvaise surprise aux marchés. Au titre de l'exercice 2001-02 (clos fin septembre), il a publié un chiffre d'affaires en hausse de 5,6% à 12,6 milliards d'euros, légèrement meilleur que ce qu'attendaient les analystes (12,54 milliards d'euros en moyenne). La croissance interne a été de 1,9%, en ligne avec les estimations et la révision à la baisse de septembre faite par le groupe. Ainsi qu'il l'avait déjà dit le mois dernier, le groupe de restauration collective, qui réalise presque la moitié de son chiffre d'affaires outre-Atlantique, a subi l'impact négatif des taux de change. De fait, l'écart de change a été de 2,5%.Par ailleurs, si la croissance interne a été moins élevée que prévu, c'est principalement en raison des mésaventures du groupe au Royaume Uni. Sodexho a subi un dégradation de ses comptes outre-Manche, et en particulier dans sa filiale Sodexho Land Technology, une société de gestion d'espaces verts. Le groupe a au printemps dernier changé l'équipe dirigeante, et lancé une vaste procédure d'audit, dont les résultats n'ont pas encore été révélés. Toujours est-il qu'en excluant les chiffres du Royaume Uni, la croissance interne aurait atteint 2,4%, précise le communiqué.Mais dès hier, certains mettaient directement en cause le groupe. "La confirmation par son principal rival, Compass, d'une croissance organique pour 2002 de 6% dont 5% au Royaume-Uni et d'une hausse de 20 à 30 points de base de sa marge globale sont autant de signaux au marché des difficultés spécifiques à Sodexho", écrivait Fideuram-Wargny.Par zone géographique, le chiffre d'affaires de l'Amérique du Nord est en baisse de 8% (pour une croissance interne de 0,4%). Le groupe dit vouloir accroître ses ventes dans cette zone comme dans le reste du monde et "obtenir de nouveaux clients", précise le communiqué. En Europe continentale, le chiffre d'affaire a augmenté de 4,9% à 3,4 milliards d'euros (en croissance organique), tandis qu'en Grande Bretagne et en Irlande il a régressé de 1% à 1,67 milliard d'euros. Pour l'exercice en cours (2002-2003), Sodexho a réitéré les prévisions faites en septembre. Il table sur une croissance organique de 5 à 6% de son chiffre d'affaires, trois fois supérieure à celle du dernier exercice. "Nous retrouvons donc progressivement le rythme de croissance interne du chiffre d'affaires des années antérieures", précise le communiqué. En septembre, il avait également dit que sa marge d'exploitation serait de 4,7%.Mais visiblement, ces ambitions sont loin de faire l'unanimité dans la communauté financière. "Selon nous, Sodexho perd des parts de marché face à ses principaux concurrents, et aucun indicateur économique (taux de chômage, fermeture des sites industriels...) ne nous signale un renversement de tendance sur le secteur", note Aurel-Leven. Ces craintes se retrouvent dans le cours de Bourse. Certes, l'action progresse de 2,13% à 18,69 euros en clôture. Mais elle perd encore plus de 30% depuis l'avertissement de septembre et plus de 60% sur l'année.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.