Global Crossing révise ses comptes 2001

 |  | 334 mots
Lecture 2 min.
Le groupe de télécommunication en faillite depuis janvier et racheté par Hutchison Whampoa et STT en août dernier a révisé en baisse ses résultats des neuf premiers mois de l'année 2001, en accord avec une recommandation comptable de la SEC (la COB américaine). Le chiffre d'affaires de 2,437 milliards de dollars va être diminué de 19 millions de dollars tandis que la perte nette de 4,772 milliards doit être accrue de 13 millions de dollars. Pour en arriver à ce résultat, l'équipementier a ainsi retranché de ses chiffres une partie des échanges de capacité avec d'autres opérateurs, pratique courante dans la profession mais qui a été vivement critiquée cette année. Les opérations de transfert, ou swap, qui consistent en des ventes et rachats de capacités de réseaux, servent en théorie à un opérateur à avoir accès à des réseaux sur lesquels il n'est pas présent. Mais si la société en abuse, cette pratique gonfle alors artificiellement le chiffre d'affaires et donc les profits. Les comptes de la société étaient contrôlés par le cabinet d'audit Arthur Andersen, qui précise, selon le communiqué de Global Crossing, ne pas être en accord avec les révisions requises par la SEC. En tout cas, la révision des comptes n'est pas terminée. Le retraitement des comptes sera également appliqué à l'année 2000. Retraitement qui sera réalisé par une nouvelle firme comptable désignée par "le conseil d'administration de Global Crossing sous peu", a ajouté le communiqué. L'enquête de la SEC a été ouverte en février dernier après que l'opérateur s'est mis en faillite. Après plus de six mois de dépôt de bilan, Global Crossing a été sauvé par le conglomérat hongkongais Hutchison Whampoa et le groupe singapourien Singapore Technologies Telemedia (STT) qui ont fini par convaincre les administrateurs judiciaires. Le duo asiatique a déboursé 500 millions de dollars pour reprendre 61,5% du capital.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :