VU vend sa participation dans EchoStar pour un milliard de dollars

 |  | 363 mots
Lecture 2 min.
Après l'avortement du projet de fusion EchoStar/DirecTV, Vivendi Universal a pu enfin céder la totalité de sa participation dans EchoStar. Le groupe de médias récupèrera ainsi le 23 décembre 1,06 milliard de dollars en cash pour les 11% qu'il détient dans le bouquet de télévision par satellite américain. L'acquéreur est EchoStar lui-même. Cette cession n'empêche pas les deux groupes de "maintenir leurs accords commerciaux privilégiés aux Etats-Unis", assure VU dans un communiqué.Jean-Marie Messier avait pris cette participation il y a un an jour pour jour dans la foulée de l'acquisition d'USA Networks. A l'époque, l'entrée dans EchoStar lui avait coûté 1,5 milliard de dollar. But de l'opération: posséder un canal de distribution pour l'ensemble des contenus du groupe, dont ceux de Canal Plus, et comme le font depuis longtemps les grands groupes de médias américains comme Disney ou Viacom. En outre, Vivendi comptait surtout sur le rapprochement d'EchoStar et de DirecTV (filiale de Hughes Electronics, propriété de General Motors), un projet qui devait aboutir à la création d'un opérateur de télévision payante fort de plus de 16 millions d'abonnés. Un rapprochement qui n'a jamais vu le jour face à l'hostilité de la FCC.De toutes façons, VU est largement revenu sur cette stratégie depuis un an, et notamment avec l'arrivée du nouveau PDG, Jean-René Fourtou. Ce dernier, pressé de désendetter le groupe, avait donc inclu le désengagement d'EchoStar dans son plan de cessions d'actifs. En effet, après une chute boursière de 74% cette l'année, VU doit retrouver la faveur des agences de notation pour revenir dans la catégorie investissement et tenir le calendrier des échéances de sa dette. Et ce d'autant que VU s'est finalement décidé à monter dans Cegetel en préemptant les 26% de BT Group, une opération d'un montant de 4 milliards d'euros. Depuis, VU a promis de ramener la dette à 13,9 milliards d'euros en fin d'année, à 10,9 milliards fin 2003 et sous les 8 milliards un an plus tard.A Paris, le titre VU gagne 2,6% en fin d'après-midi à 15,80 euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :