Recul de 11% du bénéfice d'exploitation d'Eurotunnel

2001, une année à oublier pour Eurotunnel. Son résultat d'exploitation a fléchi de 11% de 2000 à 2001, pour s'inscrire à 327 millions d'euros, a annoncé le groupe ce matin. En plus des conséquences sur le trafic de l'épizootie de fièvre aphtheuse, l'exploitant du tunnel sous la Manche a aussi fait les frais du problème des clandestins cherchant à arriver illégalement en Grande Bretagne. Cette affaire a coûté au groupe 32 millions d'euros l'an dernier. En 2001, le chiffre d'affaires de la branche Transport, qui représente 95% de l'activité du groupe, est resté stable à 849 millions d'euros contre 851 millions lors de l'exercice précédent. Dans cette branche, les revenus des navettes - 505 millions d'euros - baissent de 2% "dans un environnement opérationnel particulièrement difficile avec des perturbations liées aux clandestins", souligne le groupe. Concernant les chemins de fer, Eurotunnel a récupéré 344 millions d'euros, correspondant aux versements des charges minimales d'utilisation, en hausse de 1% sur l'an dernier. Sur ce dossier, Eurotunnel a engagé une procédure contre la SNCF et British Rail. Les deux compagnies ferroviaires ont décidé de réduire de 22,2 millions d'euros les sommes qu'elles doivent verser en 2002 au titre de leur contribution aux coûts d'exploitation du tunnel sous la Manche. La baisse du bénéfice d'exploitation d'Eurotunnel s'explique par l'absence de ventes de câbles de télécommunications, activité annexe du groupe mais qui avait rapporté en 2000 une quarantaine de millions d'euros. L'an dernier, aucun câble n'a été posé et pour 2002 la situation ne semble pas s'améliorer sur ce plan, a indiqué Richard Schirrefs, directeur général du groupe. Les activités hors transport (télécom, immobilier et distribution) ont fléchi de 53% à 44 millions d'euros en 2001.Le groupe souligne qu'en dépit des circonstances difficiles de l'année 2001 "l'avenir est envisagé avec confiance et nous pouvons espérer dans les conditions actuelles d'améliorer nos performances financières en 2002".A la Bourse de Paris, le titre Eurotunnel a inscrit l'une des plus mauvaises performances du SRD lundi, repassant la barre de 1 euro à 0,98 euro à la clôture (-3,92%). latribune.f

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.