Corning se veut optimiste pour 2002

 |  | 405 mots
Lecture 2 min.
Corning, le spécialiste américain de la fibre optique, voit le bout du tunnel. C'est en tout cas ce qu'il a déclaré en publiant ses résultats du quatrième trimestre 2001 (octobre-décembre) même si pour l'instant il n'a pas fait de prévisions chiffrées pour le nouvel exercice entamé le 1er janvier. Frappé par la crise mondiale des télécoms l'an dernier, Corning pense maintenant déceler les signes d'une stabilisation du marché, capable d'enrayer la baisse continue de ces derniers mois. Le groupe table sur une reprise possible au cours du second semestre. Signe positif: Corning a fait repartir la production dans l'une de ses usines de fibre optique située en Caroline du Nord et devrait également rouvrir deux autres usines ce mois-ci. Enfin, l'usine de State College qui fabrique des tubes cathodiques a repris du service. Corning devrait donner des prévisions chiffrées pour l'exercice en cours le 8 février lors d'une conférence avec des analystes. Le consensus de Thomson Financial First Call tablait jusqu'à présent sur une perte de 16 cents par action pour un chiffre d'affaires de 923 millions de dollars. Après la publication des résultats, le titre Corning gagnait plus de 8% lors des échanges hors séances sur Instinet. Le dernier trimestre se situe exactement dans les prévisions faites par le groupe. Le chiffre d'affaires ressort à 974 millions de dollars, en baisse de 53,6% sur un an et de 35% sur le troisième trimestre. Cette dégradation est due à une baisse de 65% de la demande sur le segment télécommunication et du fléchissement du marché de la fibre optique, précise le groupe dans un communiqué.La perte nette, hors charges pour dépréciation d'actifs, ressort comme annoncé le 15 janvier (voir article ci-contre) à 28 cents par action (261 millions de dollars), contre un bénéfice de 33 cents par action l'an dernier. Sur l'ensemble de l'exercice, la perte nette s'élève à 5,5 milliards de dollars, en raison des réductions d'effectifs décidées l'an dernier et de fortes charges pour dépréciations d'actifs. Le groupe espère bientôt achever son plan de restructuration qui a conduit à la supression de 28% des 42.000 postes de début 2001 et qui devrait lui permettre de générer à termes 400 millions de dollars d'économies.A la Bourse de New York, l'action Corning progressait de 3,25% en milieu de séance à 8,59 dollars. latribune.f

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :