Les prévisions de KPNQwest déçoivent

 |  | 348 mots
Lecture 2 min.
L'opérateur de réseaux haut débit KPNQwest, joint-venture de KPN et de l'opérateur américain Qwest, perdait 6,28% à 5,37 euros en fin de séance à la Bourse d'Amsterdam après avoir annoncé en début de matinée un résultat d'exploitation 2002 dans le bas de sa fourchette de prévision, établie entre 175 et 200 millions d'euros. Le chiffre d'affaires devrait ressortir à 1,3 milliard d'euros, pour une dépense d'investissement de 330 millions d'euros.Concernant l'exercice 2001, le groupe publie un chiffre d'affaires en hausse de 75,5% à 810,1 millions d'euros, porté à 90% par les revenus extraits des communications. L'Ebitda s'est élevé à 13,7 millions d'euros, dans le haut de la fourchette des analystes, établie entre 3,7 et 14,7 millions d'euros, avec un consensus à 8,5 millions. En revanche, la perte nette, à 266 millions d'euros, est supérieure au consensus, qui était de 191 millions d'euros.KPNQwest est l'un des cinq opérateurs alternatifs de réseaux sur le créneau des télécommunications haut débit. Le groupe, qui a beaucoup grossi ces dernières années, disait en décembre (voir ci-contre) ne pas être en mesure d'annoncer des bénéfices avant 2004. "Nous avons grandi si vite que nous étions arrivés à dépenser 65% de nos revenus en charges d'administration et de gestion", avait précisé Jack Master, le PDG du groupe, qui voulait ramener ce ratio à 20%. KPNQwest a promis mardi qu'il poursuivait ses meilleurs efforts pour y parvenir. Cette réduction des dépenses a déjà conduit à la suppression de 400 emplois, dont 150 aux Pays-Bas et 90 en France, et devrait se solder à terme par la réduction de 1.000 emplois au total.Pour l'année 2002, KPNQwest compte également sur l'acquisition pour 645 millions d'euros faite en octobre dernier et acceptée il y a peu par les autorités de la concurrence des activités européennes de l'américain GTS, regroupées sous l'appellation Ebone. Les 1.000 suppressions de postes prévues par le groupe intègrent aussi la restructuration d'Ebone. En tout cas, le rachat a permis à KPNQwest de mettre la main sur un portefeuille de 48.000 clients pour un réseau de fibre optiques de 25.000 kilomètres.latribune.fr

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :