Le nouvel HP relève ses prévisions de synergies

Baptême du feu mardi pour Carly Fiorina, la PDG du nouvel HP, récemment fusionné avec son concurrent Compaq. La dirigeante, qui n'anticipe pour l'instant pas de reprise des investissements high-tech, a tenu la première conférence de la nouvelle entité devant les analystes. Elle a confirmé les suppressions de postes issus de la fusion, établi les premières estimations du groupe pour les mois à venir et dressé un état des lieux des synergies, qui devraient être réalisées plus rapidement que prévu. Comme le groupe l'avait déjà annoncé, les effectifs seront réduit de 10% au total, ce qui induit le départ de 15.000 salariés. La première tranche de réduction d'effectifs, qui comprend 10.000 postes, sera achevée le 1er novembre, les 5.000 autres suppressions de postes devant être effectuées l'an prochain. Carly Fiorina a tenu à préciser que ces objectifs seraient tenus plus tôt que prévu. Les départs volontaires seront privilégiés. "Aller plus vite, c'est bon pour nos employés et c'est certainement bon pour les actionnaires", a-t-elle affirmé.Par ailleurs, les synergies financières seront atteintes plus tôt que ne le prévoyait le calendrier initial. Le nouveau géant de l'informatique table sur 500 millions de dollars d'économies en 2002 et sur 2,5 milliards de dollars en 2003, soit avec un an d'avance sur les estimations, a souligné Carly Fiorina. Le cap des 3 milliards de dollars sera donc franchi en 2004, dépassant ainsi les 2,5 milliards de dollars anticipés en septembre dernier, au moment de l'annonce de l'accord de rapprochement des deux groupes. Le nouvel HP devrait réaliser un chiffre d'affaires total compris entre 35 et 36 milliards de dollars pour le second semestre 2002 (clos en octobre) et les revenus devraient croître de 4 à 6% en 2003. Au troisième trimestre, le chiffre d'affaires devrait reculer de 5 à 7% en séquentiel en raison de surplus de stocks. La marge brute devrait s'établir entre 25 et 26% au second semestre, pour parvenir à terme à une fourchette de 25 à 27% en 2004. Sur le second semestre, la branche imprimante et imagerie va générer un revenu de 10 à 10,5 milliards de dollars, pratiquement inchangé par rapport au premier semestre. Sur l'année 2001, cette activité a réalisé une recette de 19 milliards de dollars. Elle devrait connaître le taux de croissance le plus rapide de toutes les branches du groupe et croître à un rythme annuel de 10% en 2003 et en 2004. HP prévoit de réaliser, grâce aux ordinateurs personnels, un chiffre d'affaires compris entre 9,5 et 10,5 milliards de dollars au second semestre, en baisse de 17% par rapport au premier trimestre. L'an dernier, il avait été de 26,8 milliards de dollars. La branche sera encore déficitaire au prochain semestre, a précisé Michael Cappellas, ex-PDG de Compas, mais devrait revenir dans le vert en 2003.A New York, l'action Hewlett-Packard gagnait 0,95% à la mi-journée mardi, à 19,03 dollars.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.