LVMH attend toujours une hausse de son résultat opérationnel en 2002

Après une année 2001 difficile, LVMH (propriétaire de La Tribune) avait indiqué qu'il souhaitait en 2002 se focaliser sur la croissance interne et l' "augmentation significative du résultat opérationnel" (voir ci-contre). Après un trimestre d'activité, le discours est le même: le groupe maintient son objectif de hausse significative du résultat opérationnel pour l'année en cours.Pour cela, il s'appuie sur le niveau des ventes enregistrées entre janvier et mars qui, selon le communiqué, "reflète les excellentes performances réalisées par les marques du groupe dans un environnement toujours marqué par le ralentissement du tourisme". A 2,95 milliards d'euros, le chiffre d'affaires a de fait progressé de 8% par rapport aux 2,74 milliards comptabilisés un an plus tôt. Cela fait néanmoins ressortir un léger tassement de la croissance en mars puisqu'à fin février, le groupe avait annoncé une hausse de ses ventes de 9%. LVMH ne donne aucun détail sur son taux de croissance interne.Sur le trimestre entier, la croissance a été très inégale dans les différentes branches du groupe. Ainsi, la progression globale provient uniquement des pôles "vins & spiritueux" et "mode & maroquinerie" qui ont respectivement vu leurs ventes augmenter de 19 et 22% à 457 millions et 1,08 milliard d'euros.Les autres divisions affichent quant à elles des chiffres d'affaires stables ou en baisse. On notera notamment que celui de la distribution sélective est en recul de 5% à 781 millions d'euros. Le groupe souligne que, dans cette branche, les ventes de DFS ont été "meilleures que prévu".Par ailleurs, un peu plus tard dans la journée, le groupe a annoncé la vente à Vranken Monopole des champagnes Pommery. Cette vente n'est pas réellement une surprise: elle est évoquée par la presse depuis environ un mois (voir ci-contre). Pour un montant de 150 à 180 millions d'euros, Vranken va donc reprendre la marque Pommery, les contrats d'approvisionnement, les stocks, le site de Reims, la gestion et l'exploitation des vignes et les équipes (environ 180 personnes). En revanche, le groupe de luxe conservera la propriété des vignobles (470 hectares) jugeant qu'il s'agit d'un actif stratégique. Mercredi soir, l'action LVMH perd 1,3% à 56,75 euros.
Replay - Transition Forum 2022

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.