"La consolidation dans le tabac ne fait que commencer"

Comment le secteur est-il affecté par les réglementations anti-tabac ?Virginia Hééribout. Par rapport à l'agroalimentaire, dont le PE 2002 (rapport cours/bénéfice) est de 18, le secteur tabac européen affiche un PE de 11,5. Il subit clairement une décote liée au risque de procès qui affecte British American Tobacco de par sa position de numéro trois sur le marché américain. Pour autant, hors Etats-Unis, les procès restent rares. Le renforcement des réglementations anti-tabac accélère la consolidation car il réduit les possibilités de marketing pour pénétrer de nouveaux marchés. Les sociétés européennes qui souffrent sur leur marché domestique face aux multinationales doivent trouver des relais de croissance à l'international. La croissance externe est le moyen le plus facile.Après le rachat de Reemtsma par Imperial Tobacco, la consolidation est-elle terminée ?- Non, elle ne fait que commencer. Deux types de cibles se profilent à l'horizon. D'une part, on attend en 2002 et 2003 une vague de privatisation des monopoles nationaux, en Italie, en Turquie, au Maroc, en Bulgarie ainsi qu'en Asie. D'un autre côté, on assiste au début des regroupements entre géants. Après Imperial Tobacco qui a repris Reemtsma le mois dernier, BAT et Japan Tobacco doivent eux aussi se renforcer en Europe face au géant Philip Morris. Dans ce cadre, Altadis, à qui Reemtsma a échappé, fait maintenant figure de cible alléchante, d'autant que le groupe détient la marque Gauloises Blondes en forte croissance en Europe de l'Ouest. Une autre proie potentielle est le numéro deux anglais Gallagher.Dans ce contexte, sur quelles valeurs investir ?- Altadis semble offrir le plus fort potentiel. Il présente des perspectives de croissance à moyen terme fortes grâce au développement de sa marque Gauloises Blondes et aux gisements de productivité dont il dispose. Avec Reemtsma, Imperial Tobacco est entré dans la cour des grands, mais ses objectifs affichés lors de l'acquisition nous semblent ambitieux et les risques de déception sont importants. Enfin Swedish Match a un caractère atypique puisqu'il a vendu les cigarettes en 1999 pour se renforcer sur des niches en croissance comme le tabac à priser et les cigares.Propos recueillis par Pierre de Beauvillé
Replay - Transition Forum 2022

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.