Le CAC 40 s'affaisse sous le poids de ses valeurs vedettes

 |  | 713 mots
Lecture 3 min.
Outre le niveau de valorisation jugé élevé atteint par le marché, les investisseurs s'interrogent sur les perspectives des entreprises alors que la période de publication des résultats des sociétés américaines au quatrième trimestre va bientôt commencer. Par ailleurs, le recul de plusieurs vedettes de la cote, comme Alcatel, TotalFinaElf et Vivendi Universal pèse sur la cote.Le CAC 40 cède 0,43% à 4.548,37 points dans un volume d'affaires particulièrement fourni avec plus de 1,4 milliard d'euros traités.Aux commentaires contradictoires de plusieurs responsables de la Réserve fédérale américaine sur le calendrier d'une reprise économique, se sont ajoutées les prévisions alarmistes du président de l'Office du Travail allemand. Bernhard Jagoda estime en effet que le nombre des demandeurs d'emploi dépassera les quatre millions outre-Rhin en janvier. Les économistes notent par ailleurs que la première économie de la zone euro a connu le mois dernier la douzième hausse consécutive du taux de chômage à 9,6% en données brutes.Alcatel recule de 2,23% à 19,70 euros. JP Morgan a dégradé de "performance en ligne" à "sous-performance" l'équipementier français, ainsi que le suédois Ericsson. Il a par ailleurs abaissé sa recommandation sur Nokia d'"achat" à "performance en ligne". La banque d'affaires juge trop pessimistes les objectifs de taux de croissance des trois entreprises pour 2002 et 2003. A l'inverse, Dassault Systèmes s'adjuge 3,95% à 55,20 euros, porté notamment par l'annonce par le fabricant de logiciels allemand SAP de résultats conformes aux attentes au quatrième trimestre, avec une croissance de ses ventes plus rapide que prévu par les analystes. Cap Gemini gagne pour sa part 2,54% à 84,70 euros. UBS a relevé sa recommandation sur la valeur de "conserver" à "achat".Sodexho Alliance prend 1,25% à 47,10 euros après l'annonce d'une hausse de 7,4% de son chiffre d'affaires, à 3,4 milliards d'euros, au premier trimestre 2001-2002.Renault s'apprécie 0,85% à 42,51 euros. Le constructeur compte vendre à peu près autant de véhicules cette année en Europe occidentale qu'en 2001 et y conserver une part de marché de 10,6%, a déclaré son directeur général Louis Schweitzer à l'agence Reuters. Refusant de dévoiler ses prévisions pour 2002, il a cependant estimé que Renault devrait atteindre pour 2001 son objectif d'un bénéfice de l'ordre de 1 milliard d'euros.Air France s'adjuge 2,29% à 17,39 euros. La compagnie aérienne a annoncé un recul de 2,2% de son trafic passager en décembre, après des baisses de 7,2% en novembre, de 10,1% en octobre et de 7% en septembre. Le groupe confirme ainsi le ralentissement de la baisse du trafic aérien.JCDecaux s'octroie 3,89% à 13,10 euros. Viacom Decaux, coentreprise entre Viacom Outdoor Advertising et JCDecaux, vient de signer un contrat de mobilier urbain avec la ville de Los Angeles, indique JCDecaux dans un communiqué. Le montant du contrat n'a pas été révélé, mais il devrait générer environ 900 millions d'euros de chiffre d'affaires sur 20 ans, indique le communiqué.Plus forte hausse du SRD, Metaleurop bondit de 12,68% à 4,62 euros. Après un recul de 64% l'an dernier, le titre bénéficie à la fois d'un regain d'intérêt pour les valeurs cycliques et de spéculations récurrentes sur une montée de Glencore dans son capital.TF1 gagne 1,50% à 30,50 euros. Les investissements publicitaires bruts sur les six chaînes de télévision nationales en France ont atteint 428,8 millions d'euros en décembre 2001, soit une progression de 11,8% par rapport au même mois de l'année précédente, a annoncé le Syndicat national de la publicité télévisée (SNPTV). A contrario, M6 cède 3,15% à 31,09 euros alors que Goldman Sachs a déclassé le titre de "performance en ligne" à "sous-performance".Seb s'adjuge 4,84% à 69,25 euros. La Commission européenne a donné son feu vert sous conditions au rachat de Moulinex par Seb, tout en renvoyant aux autorités françaises l'examen de l'impact de la fusion dans l'Hexagone.Pechiney perd 1,50% à 59,30 euros, affecté par la perte de 142 millions de dollars annoncée par l'américain Alcoa au quatrième trimestre.TotalFinaElf cède 1,28% à 154,80 euros dans le sillage du recul de 3% des cours du brut, leur plus forte baisse en près d'un mois.Enfin, Vivendi Universal poursuit sa glissade. Le titre perd 1,62% à 57,85 euros affecté par l'échec apparent du placement de 55 millions de titres de son autocontrôle.John WiburgCopyright Invest

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :