NRJ entrevoit la reprise début 2003

 |  | 320 mots
Lecture 2 min.
Lors de le présentation de ses résultats annuels 2000/2001 en décembre, NRJ avait indiqué, sans fournir de chiffres, que sa marge serait en progression sur l'exercice en cours (voir ci-contre). Il vient de faire un premier pas dans ce sens puisque son résultat d'exploitation semestriel (à fin mars) a progressé de 4% à 56,4 millions d'euros, alors que le chiffre d'affaires a gagné 1,9% à 153,1 millions d'euros.L'amélioration reste toutefois limitée puisque la marge d'exploitation s'établit à 36,84% contre 36,15% un an plus tôt. Mais le redressement est plus significatif si on regarde la marge de l'ensemble de l'exercice 2000/2001, qui était tombée à 32,7%.Côté résultat net, le groupe a dégagé un bénéfice de 28,5 millions d'euros. La contribution de la France a été de 35,7 millions d'euros, tandis que NRJ a dû constater une perte de 7,5 millions d'euros à l'international (provenant de la zone nordique).Pour les mois à venir, le groupe compte poursuivre ses efforts, notamment en termes d'allègement des charges d'exploitation. Du coup, "la forte croissance du chiffre d'affaires de la régie nationale sur les mois d'avril et de mai 2002 pourrait, si elle se poursuit jusqu'à la fin de l'exercice [au 30 septembre: NDLR], permettre une forte croissance du résultat d'exploitation consolidé sur l'ensemble de l'exercice 2001/2002", explique le communiqué de la société. La croissance sur avril et mai a en effet atteint 14%.Mais le véritable rebond n'est pas attendu dans l'immédiat. Le groupe le situe "plutôt au début de l'année 2003". D'ores et déjà, NRJ se dit prêt à saisir "au vol" cette reprise qui lui permettrait d'améliorer "nettement sa marge opérationnelle".Quelques heures avant la publication de ces chiffres, le marché semblait confiant. L'action a terminé la séance de mardi en hausse de 5% à 18,90 euros, alors qu'elle était récemment tombée à un plus bas annuel de 17,25 euros. Mercredi, elle accroît sa poussée en prenant 1,48% à 19,18 euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :