PayPal, anachronique ou visionnaire ?

Un épisode banal de l'été 1999 ? Non, plutôt une sorte de "retour vers le futur" à la mode de février 2002. PayPal, un service de paiement en ligne qui revendique près de 13 millions de clients, a fait voici une dizaine de jours une entrée triomphale sur le Nasdaq. Toute la question est désormais de savoir si l'exploit relève de l'anachronisme ou de la renaissance - économique et boursière - d'Internet.Les tenants de cette dernière thèse font valoir la solidité des atouts de PayPal : outre ses millions d'abonnés, son système est utilisé pour un quart des transactions réalisées sur Ebay, et adopté par des clients aussi prestigieux que le New York Times pour la commercialisation de ses archives électroniques. Le service a été plébiscité par la presse économique américaine et sa marque, soulignent les analystes, jouit désormais d'une notoriété remarquable.Mais les observateurs plus critiques ne manquent pas de munitions. Ils rappellent qu'Ebay vient de reprendre à la banque Wells Fargo le contrôle de son propre service de paiement en ligne, Billpoint, exposant PayPal à une perte considérable de sa part de marché. Ils notent que PayPal est la cible d'un nombre croissant de procès en tous genres. Ici, on lui reproche d'avoir violé un brevet. Là, de geler systématiquement le compte de ses clients dès lors qu'une transaction apparaît un peu litigieuse, même si elle ne porte que sur une fraction de la somme disponible sur ce compte. Dans quatre Etats américains (New York, Californie, Idaho et Louisiane, où le service vient d'être purement et simplement interdit), PayPal est dans le collimateur des autorités bancaires.Il faudra patienter encore un peu avant de pouvoir départager avec certitude enthousiastes et sceptiques. Mais, en attendant, une chose est sûre : l'investissement dans les valeurs Internet est toujours réservé aux amateurs de sensations fortes. Mise à prix 13 dollars le 15 février, l'action PayPal a terminé la séance à 20,09 ce jour-là, après avoir atteint un plafond de 22,44 dollars en cours de journée. Hier soir, elle cotait 13,35 dollars.Le calendrier est ainsi venu se rappeler brutalement au bon souvenir des rêveurs attardés. Nous sommes bien en 2002, plus au coeur de 1999. Ce qui signifie que les sceptiques tiennent la corde.Thierry Arnaud à New York

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.