Vivendi et France Télécom mènent le rebond du CAC

Après un repli initial de 0,11% à 3.731,54 points, le CAC 40 s'inscrivait en hausse à la faveur d'un rebond technique qui semble toutefois fragile. Le marché reste en effet groggy après la chute des indices américains à leurs plus bas niveaux depuis quatre ans. Le climat de suspicion qui entoure les comptes des entreprises et les interrogations quant à l'ampleur de la reprise économique incitent les investisseurs à rester l'arme au pied dans l'attente des conseils d'administration de Vivendi Universal et de France Télécom. Le premier doit désigner un successeur à Jean-Marie Messier, tandis que le second doit tenter de trouver une solution au problème Mobilcom. STMicroelectronics ne semble pour sa part pas être affecté par l'avertissement de l'américain Advanced Micro Devices sur son chiffre d'affaires du deuxième trimestre. A 9h25, le CAC 40 gagnait 0,81% à 3.765,82 points.Hier, les marchés américains ont fortement reculé. Les informations du Monde sur une tentative de manipulation comptable de la part de Vivendi Universal ont affecté l'ensemble des valeurs des médias. Les valeurs technologiques ont également accusé le coup après la dégradation de SSB sur National Semiconducteur. Le Dow Jones a perdu 1,12% à 9.007,75 points et le S&P 500 a reculé de 2,12% à 948,08, soit son plus bas depuis le 12 janvier 1998. Le Nasdaq Composite a abandonné 3,28% à 1.357,80, au plus bas depuis mai 1997.Sur l'agenda économique de ce mercredi figurent trois statistiques américaines : les inscriptions hebdomadaires au chômage, l'indice ISM de l'activité dans les services en juin et les commandes à l'industrie du mois de mai.Vivendi Universal reprend 3,15% à 18,36 euros au lendemain d'une chute de 25,52%. Le groupe doit tenir, à partir de 18 heures, un conseil d'administration pour désigner un successeur provisoire à Jean-Marie Messier. Jean-René Fourtou, vice-président d'Aventis, fait figure de favori. Selon le Wall Street Journal, Jean-Marie Messier négocie une prime de départ de 18 millions d'euros, soit trois fois son salaire de l'an dernier, primes incluses.De son côté, le Financial Times rapporte que News Corp a divisé par trois son offre initiale de 1,5 milliard d'euros sur Telepiù, la plate-forme de télévision à péage que VU détient en Italie. Enfin, d'après Libération, VU aurait eu recours à des montages à la limite de la légalité pour le rachat de USA Networks en décembre 2001, ainsi que pour la vente d'actions Vinci, réalisée la semaine dernière.Reprise également de France Télécom avec un gain de 4,55% à 11,50 euros après un recul de 6,94% mardi. Le groupe tiendra dans la journée un conseil d'administration extraordinaire pour tenter de trouver des solutions au problèmes de l'allemand Mobilcom dont il détient 28,5% du capital. Selon Les Echos, la récente dégradation de la notation financière de l'opérateur français par Moody's et S&P autorise les banques à exiger des paiements anticipés pouvant atteindre 2,1 milliards d'euros.STMicroelectronics progresse de 1,14% à 23,90 euros, apparemment indifférent à l'avertissement sur chiffre d'affaires de son concurrent américain Advanced Micro Devices. Le concurrent direct d'Intel a revu en baisse sa prévision de ventes au deuxième trimestre à environ 600 millions de dollars, contre 620 à 700 millions précédemment estimés.Alcatel rebondit également de 1,33% à 6,86 euros, tout comme Cap Gemini qui s'adjuge 0,90% à 39,35.Renault gagne 0,76% à 45,14 euros. Le groupe a annoncé une hausse de 1,3% de ses ventes mondiales au premier semestre. Par ailleurs, sa filiale Nissan a annoncé avoir augmenté ses capacités de production de 44% afin de faire face à la forte demande pour son compact March.John WiburgCopyright Invest

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.