Cinquième séance consécutive de baisse

Tout était réuni pour enregistrer une séance de rebond. Comme espéré, la BCE a réduit ses taux directeurs de 50 points de base à 2,75 %, et l'annonce d'une baisse du chômage hebdomadaire américain a agréablement surpris les investisseurs. Seulement, peu après 16 heures, les marchés américains se sont orientés à la baisse, entraînant une nouvelle fois les places européennes dans le rouge. Le CAC 40 termine la journée sur une baisse de 1,31 % à 3.158,04 points alors qu'il gagnait plus de 2,6 % lors de l'annonce de la baisse des taux. Les volumes sont importants : près de 4 milliards d'euros ont été échangés sur les valeurs composant l'indice. C'est la cinquième séance de baisse consécutive pour Paris. Et en cinq jours, le CAC 40 a perdu plus de 5 %. Journée difficile également en Europe. Le Footsie ne concède que 0,4 % à Londres mais le Dax chute de 3,35 % à Francfort. Plus forte hausse de l'indice, France Télécom bondit de 16,52 % à 18,90 euros dans plus de 31 millions de titres. Le groupe compte réduire son endettement de 30 milliards d'euros d'ici 2005 en s'appuyant sur des mesures d'économies de 15 milliards d'euros. L'opérateur a confirmé le soutien de l'Etat qui va lui accorder une avance de 9 milliards en attendant une augmentation de capital de 15 milliards dans les prochains mois. Merrill Lynch a relevé sa recommandation sur le titre de "neutre" à "achat" et l'agence Standard & Poor's a confirmé ses notes en maintenant sa perspective à stable après la présentation du plan. De son côté, Fitch a fait savoir qu'elle révisait en hausse la perspective de notation de FT de stable à positive.Orange ne gagne finalement que 1,39 % à 7,29 euros alors qu'il progressait de près de 5 % dans l'après-midi. L'entreprise a annoncé que ses performances continueraient à dépasser les prévisions du marché. L'opérateur de téléphonie mobile compte par ailleurs résorber sa dette d'ici deux ou trois ans et prévoit la suppression de 1000 à 2000 postes dans le cadre du plan de réduction des coûts. Son directeur général, Jean-François Pontal, a annoncé son départ à la retraite en mars prochain.Wanadoo limite sa hausse à 2,64 %, à 4,67 euros. La filiale Internet de France Télécom prévoit de tripler son excédent brut d'exploitation en 2003 et table sur une croissance de 25 à 30% de son chiffre d'affaires. Son président, Nicolas Dufourcq, sera remplacé par Olivier Sichel, PDG De Wanadoo E-Merchant.Equant s'adjuge pour sa part 2,75 % à 5,6 euros. Le spécialiste des réseaux voix et données a confirmé ses prévisions de chiffre d'affaires et d'excédent brut d'exploitation (Ebitda) pour 2002.Après avoir gagné plus de 3 % dans la journée, Vivendi Universal abandonne finalement 0,5 % à 15,97 euros. Moody's Investors Service a confirmé la note de la dette prioritaire non garantie du groupe de médias. Les perspectives pour l'ensemble des notations restent négatives. L'agence de notation avait indiqué hier matin que la prise de contrôle de Cegetel était positive pour sa notation. Moody's indique par ailleurs qu'elle continuera de surveiller de près le processus de cession d'actifs de VU.Malgré la baisse des taux, BNP Paribas perd 2,48 % à 37,39 euros, et la Société Générale recule de 1,94 % à 52,95 euros. Le Crédit Lyonnais, qui a tenu son conseil d'administration aujourd'hui, ne perd que 0,29 % à 52,15 euros.Dexia, termine la séance en baisse de 4,82 % à 11,05 euros. Peu après la clôture du marché, le bancassureur a publié un résultat part du groupe en baisse de 37,3 % pour son troisième trimestre, à 175 millions d'euros. Le groupe se dit prêt à examiner toute opportunité dans la banque de détail en France mais précise qu'il n'a jamais discuté de rapprochement avec la Société Générale.Enfin, EADS chute de 6,68 % à 11,45 euros. La révision en baisse du nombre de commandes d'Airbus par l'Allemagne, annoncée hier, a continué de peser sur le titre aujourd'hui.Johan DeschampsCopyright Invest

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.