Paris s'emballe depuis 12h00 et gagne plus de 2%

Les variations gagnent en amplitude sur les valeurs du CAC 40. Vivendi Universal décroche brutalement de 7% à 11,06 euros, peu après 12h00, à l'annonce de l'émission pour 1 milliard d'obligations remboursable en actions. On comprend mieux la baisse de la veille. Après la fumée, le feu... Cette émission va dans le mauvais sens. Le groupe, qui était dans une logique de désendettement, fait marche arrière, apparemment pour financer son renforcement dans Cegetel.Total remonte légèrement de 0,5% à 135,6 euros. Société Générale perd 2,4% à 47,2 euros à l'annonce de résultat en forte baisse.France Télécom passe à nouveau dans le vert  après un début de séance heurté, à 1,4% à 11,8 euros. Thales, dans l'armement, déjà mal orienté hier, fait sans doute les frais d'une bien légère accalmie dans l'affaire irakienne. C'est la plus forte baisse du CAC: - 2,3% à 24,1 euros.Elior gagne 6,5% à 4,74 euros. Le spécialiste de la restauration publie un  chiffre d'affaires en hausse de 12,7% à 2,33 milliards en 2001/2002 et estime sa marge opérationnelle à 5,2%. La firme prévoit une croissance interne de ses ventes de plus de 4% pour 2002/2003 et une progression de 0,3 à 0,4 point de sa marge opérationnelle.Géophysique s'avance de 5% à 18,9 euros. La société spécialisée dans les services pétroliers publie un résultat en net progrès au troisième trimestre 2002, à 4,1 millions contre 2,2 million. Sur 9 mois, le profit net est de 4,4 millions contre une perte de 2,9 millions un an auparavant.Société Générale perd 2,3% à 47,25 euros et voit son résultat net du 3e trimestre 2002 fondre de 63% à 146 millions. Le résultat brut d'exploitation est en revanche en hausse de 4% à 878 millions. Le produit net bancaire recule de 3% à 3,29 milliards. Les provisions augmentent de 26%, à 325 millions. Dans le secteur de l'assurance, l'allemand Allianz fait état d'une perte sur 9 mois de 924 millions. EADS, en baisse à l'ouverture, se reprend et gagne 1% à 11,1 euros. La société enregistre un résultat net après survaleurs sur les neuf premiers mois de 2002 de 23 millions contre 2,28 milliards un an auparavant. La prévision de chiffre d'affaires de 30 milliards est confirmée pour 2002 avec un résultat d'exploitation de 1,4 milliard. Prudence pour 2004 en raison de l'environnement géopolitique. L'objectif d'atteindre une marge de 10% en 2004 reposait sur une situation économique et géopolitique stable.Pernod Ricard accuse le coup avec -5% à 99,3 euros. Le groupe publie un chiffre d'affaires sur les neuf mois de 2002 en hausse de 10% à 3,66 milliards avec une progression de 75% des ventes dans les spiritueux au 3e trimestre. La société confirme le doublement du profit opérationnel dans les spiritueux pour l'ensemble de 2002. L'endettement reviendrait au niveau des fonds propres.Le résultat net d'Altadis, le producteur de cigarettes et de cigares, sur les 9 mois 2002 s'inscrit en hausse de 21,6% à 326,9 millions avec un EBE (excédent brut d'exploitation) en progrès de 9% à 720,9 millions. La firme est confiante dans la réalisation d'une marge d'EBE de 8% à 10%. Le titre est légèrement dans le vert,  +0,36% à 22,1.Jean-Jacques AvedissianCopyright Invest

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.