La France dans le peloton de tête pour le salaire des cadres

 |  | 321 mots
Lecture 2 min.
Le débat sur l'attractivité de la France s'enrichit d'un nouvel élément. Cette fois, c'est l'Apec, l'Association pour l'emploi des cadres, qui apporte sa pierre à l'édifice. Associée au cabinet Hewitt Associates, l'Apec a réalisé une étude inédite permettant de comparer les salaires des cadres en Europe et ainsi déterminer quel pays de l'Allemagne, l'Espagne, la France, l'Italie ou le Royaume-Uni est le plus attractif. Pour cette enquête, 15.000 rémunérations de cadres européens oeuvrant dans huit fonctions différentes (directeur d'usine, acheteur, directeur financier, ingénieur informatique, responsable formation...) ont été passées au cribles. Afin de pouvoir disposer d'un outil de comparaison fiable, les enquêteurs ont mis au point la notion de salaires "nets-nets", c'est-à-dire les salaires nets déduction faite des prélèvements fiscaux et sociaux (impôts, protection sociale, retraite et prévoyance) et après ajustements liés au différentiel de coûts de la vie.En prenant ce critère, la France se situe à la deuxième place derrière le Royaume-Uni et devant l'Allemagne. A l'inverse, si l'on prend le salaire brut, le Royaume-Uni reste en tête mais l'Allemagne s'intercale devant la France. L'attractivité salariale du Royaume-Uni est nettement moins flagrante quant on s'intéresse à la situation familiale des cadres. Dès qu'ils sont mariés et avec enfants, les cadres voient les salaires "nets-nets" se rapprocher, les systèmes fiscaux français et allemands favorisant les couples avec enfants.Le Royaume-Uni perd ainsi complètement sa longueur d'avance pour un cadre intermédiaire marié avec enfants. Dans ces trois pays, le salaire "net-net" médian est au maximum de 55.000 euros annuels pour cette catégorie, souligne l'Apec. La France se révèle également très attractive pour un cadre dirigeant-senior marié ayant deux enfants. Le salaire médian "net-net" (80.000 euros) qu'il perçoit est identique à celui offert par le Royaume-Uni.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :