Philips confirme le redressement de ses semi-conducteurs

 |  | 484 mots
Lecture 2 min.
Philips redresse la barre. Le groupe néerlandais a annoncé un certain nombre de bonnes nouvelles à l'occasion de la publication de ses résultats du troisième trimestre. Globalement, les chiffres ont été meilleurs que ceux pronostiqués par les analystes. Le résultat net du groupe est ressorti à 124 millions d'euros, là où le marché attendait 35 millions d'euros après la perte de 330 millions d'euros enregistrée l'an passé. Certes, ce bénéfice est à mettre sur le compte des performances réalisées par certaines participations du groupe, notamment par celle de TSMC, le fabricant de semi-conducteurs taiwainais, et par le coréen LG Electronics. Mais les ventes ont atteint presque 7 milliards d'euros, bien au dessus des 6,5 milliards d'euros prévus par le marché. Si le chiffre d'affaires est encore inférieur de 4% à celui de l'an dernier, il est de 6% supérieur à taux de change constant. La division semi-conducteurs a enregistré des ventes en hausse de 5,6% à 1,25 milliard d'euros. Elle reste néanmoins dans le rouge à hauteur de 191 millions d'euros, contre une perte de 53 millions d'euros il y a un an. Mais ce déficit était largement anticipé. Philips avait prévenu la communauté financière qu'il passerait une charge de 150 millions d'euros dans ses comptes trimestriels, après la restructuration de sa branche semi-conducteurs et la fermeture d'usines aux Etats-Unis. Autre bonne nouvelle, la branche Médicale. Elle est revenue dans le vert à hauteur de 138 millions d'euros après une perte de 11 millions d'euros il y a un an, même si les incertitudes économiques et la baisse des dépenses du secteur public devraient continuer de peser sur l'activité. Cette dernière a reculé de 8,1% au troisième trimestre. Globalement, les restructurations plongent le résultat courant dans le rouge. La perte totale ressort à 126 millions d'euros, contre un bénéfice de 135 millions au troisième trimestre 2003.Pour le reste de l'année, Philips a réitéré ses prévisions. Il a à nouveau confirmé s'attendre à un retour dans le vert de sa branche semi-conducteurs au quatrième trimestre, tandis que le chiffre d'affaire devrait croître de 9% de manière séquentielle. La branche Electronique grand public aux Etats-Unis devrait aussi revenir en territoire positif en fin d'année, soit un trimestre plus tard que prévu. La direction du groupe néerlandais a confirmé attendre un résultat d'exploitation positif sur l'exercice, et son objectif d'un milliard d'économies de coûts fin 2004. Après la publication des résultats, le directeur financier du groupe a annoncé que Philips devrait terminer l'exercice 2003 dans le vert au niveau du résultat net. Un vrai renversement de tendance après 5,5 milliards d'euros de pertes accumulées depuis le premier trimestre 2001, notamment en raison de la dépréciation de participations comme Vivendi.Mardi, en fin de séance, le titre cède 3,53%, à 22,12 euros, après avoir ouvert en légère hausse.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :