Bonne performance pour Kingfisher

 |  | 448 mots
Bonne performance pour Kingfisher au premier semestre. Le groupe britannique de bricolage a battu les prévisions des analystes. Il a enregistré un résultat avant impôts et hors éléments exceptionnels de 309 millions de livres pour les 26 semaines s'achevant le 2 août, au-dessus de l'estimation la plus haute des analystes qui était de 290 millions de livres. Cela correspond à une hausse de 24% sur un an. Les chiffres publiés excluent les résultats de Kesa, son activité de distribution d'électroménager mise en Bourse en juillet dernier. Les ventes ont progressé de 15,3% à 3,944 milliards de livres. Ce sont surtout les enseignes françaises qui ont tiré les revenus. En effet, Brico Dépôt a vu son chiffre d'affaires bondir de 46,6% à 380 millions de livres. La hausse est de 32% à taux de change constant. Sur la période, le groupe a ouvert plus de 10.000 mètres carrés de boutiques supplémentaires. Il prévoit d'ouvrir trois nouveaux magasins et d'en relouer un dernier au second semestre. De son côté, Castorama a enregistré des revenus en hausse de 2,7% en monnaie locale, à 793 millions de livres. Au Royaume-Uni, les performances ont également été honorables, grâce aux enseignes B&Q, dont les ventes se sont inscrites en hausse de 11,2%. Le groupe a ouvert six nouveaux Warehouse et deux mini-Warehouse au premier semestre. En dépit de la fermeture d'anciens magasins de plus petites tailles, la surface disponible a progressé de plus de 100.000 mètres carrés. Pour les mois à venir, le groupe se montre confiant, même si la canicule a légèrement ralenti les ventes sur le trimestre en cours. Cela n'aura cependant pas d'impact majeur sur les bénéfices. Les objectifs devraient d'ailleurs être revus à la hausse. Actuellement, le groupe vise un résultat annuel de 560 millions de livres, qui pourrait être porté à 590-600 millions. C'est ce qu'a déclaré le directeur de la communication Ian Harding à la presse. A Londres, le titre perd 2,85% en fin d'après-midi, à 273 pence.Bénéfices en baisse pour Kesa Séparé de Kingfisher depuis juillet dernier, Kesa, qui regroupe les enseignes Comet, Darty et But, a enregistré un résultat en baisse de 7,9% à 52,8 millions de livres, en dessous de la fourchette définie par les analystes qui allait de 57 à 59 millions de livres. Les ventes affichent une légère hausse de 9% à 1,595 milliard de livres. A périmètre constant, le chiffre d'affaires est stable, en raison du ralentissement de la consommation des clients français, selon le groupe. Pour le reste de l'exercice, le groupe s'est montré prudent, tout en faisant état de "signes encourageants". Une annonce qui suffit à faire gagner 3,3% au titre en fin de journée.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :