Zurich se désengage de La Bâloise

 |  | 373 mots
Le grand ménage continue chez Zurich Financial Services (ZFS). Le premier assureur helvétique a annoncé mercredi matin qu'il mettait sur le marché 10 millions d'actions de la quatrième compagnie suisse La Bâloise. Ces titres représentent 18,08% du capital de La Bâloise et, à l'issue de l'opération, ZFS ne détiendra plus que 1,99% de son concurrent. La finalisation de l'opération est prévue pour lundi prochain, selon la compagnie. Le prix de l'opération ne sera connu que plus tard, mais l'analyste de la Zürcher Kantonalbank Georg Marti, interrogé par Bloomberg, pense que le carnet d'ordres a déjà été passé sur le marché et estime que le prix devrait être proche de celui de la clôture d'hier, soit 54,35 francs suisses par action. Le montant de l'opération devrait donc s'élever à 543 millions de francs suisses (352 millions d'euros environ). En fait, c'est moins le montant de l'opération qui était attendu par le marché que le désengagement lui-même. En juillet denier, en effet, ZFS avait dû acheter, suite à l'échéance d'une option prise en 1999, 21,5% de La Bâloise à 47,3 francs suisses l'action. Il disposait de plus de 5% supplémentaires sous forme de stock options. Le tout lui avait coûté 549 millions de francs suisses. En 2002 et au début de l'année 2003, les marchés s'étaient particulièrement émus de cette option, notamment lorsqu'en mars dernier, le titre de La Bâloise était passé sous les 25 francs suisses.Finalement, ZFS s'en sort plutôt bien et l'opération n'est pas surprenante compte tenu de l'appréciation du titre de La Bâloise ces derniers mois. Le groupe zurichois a d'ailleurs confirmé qu'il ne détenait plus d'options de La Bâloise, confirmant un certain nombre de rumeurs qui circulaient sur le marché depuis plusieurs semaines. La politique de redressement et de recentrage menée par James Schiro, le président de ZFS, peut donc se poursuivre. A Zurich, en clôture, le titre ZFS perdait 0,42% à 176,50 francs suisses. De son côté, le titre La Bâloise, reculait de 0,64% à 54 francs. Selon plusieurs analystes, la levée de l'incertitude sur le capital et l'augmentation de son flottant devraient favoriser la progression de l'action La Bâloise.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :