EADS rebondit après la confirmation de ses objectifs

 |  | 321 mots
Lecture 2 min.
Les investisseurs ont bien accueilli lundi la publication des résultats semestriels faite par EADS vendredi en début de soirée. A la clôture lundi, le titre du groupe aéronautique termine en hausse de 4,54% à 12,89 euros. Depuis le début de l'année, l'action gagne plus de 31%.Devant des investisseurs échaudés par les prévisions médiocres de Boeing, EADS a agréablement surpris vendredi. Certes le groupe européen a publié des résultats semestriels conformes aux attentes des analystes, mais il a surtout maintenu ses prévisions annuelles. La période janvier-juin s'est donc soldée par une perte nette de 66 millions d'euros, contre un bénéfice de 91 millions d'euros un an plus tôt. Mieux, l'Ebit (équivalent du résultat d'exploitation) est certes en baisse de 24% sur un an à 592 millions d'euros, mais il est supérieur aux estimations des analystes interrogés par Reuters, établies à 430 millions d'euros. Le chiffre d'affaires, même s'il est en baisse de 7% à 13,06 milliards d'euros, est en ligne avec les attentes. A taux de change équivalents, les ventes sont stables.La bonne surprise vient surtout d'Airbus qui génère la quasi totalité des profits du groupe. L'avionneur français a vendu une plus grande proportion d'avions à forte valeur ajoutée, compensant ainsi le recul du nombre d'avions écoulés. EADS a aussi bénéficié de la consolidation d'Astrium et des performances réalisées par son programme de défense. Pour l'ensemble de l'exercice, EADS espère un résultat d'exploitation et un chiffre d'affaires équivalents à 2002. Se basant sur un taux de change de 1 euro pour 1,10 dollar, il espère écouler 300 avions cette année. Il dépasserait ainsi pour la première fois son éternel rival, Boeing. Le groupe souligne ainsi que le nombre d'entrées de commandes enregistrées ces derniers mois a triplé. Les plus importantes étant celles de JetBlue (65 avions) et d'Emirates Airlines (41 avions).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :