Premier jour de cotation pour Kesa

 |  | 262 mots
Lecture 1 min.
Premier jour de cotation pour Kesa. Certes, la division de Kingfisher qui regroupe les enseignes But, Comet et Darty a ouvert à Londres (sa place de cotation principale) à 193 pence, soit un peu moins que ce qu'attendaient les analystes (entre 198 et 210 pence). L'action est cependant rapidement montée à 203 pence, mais après une heure de cotation, le titre est revenu à 194 pence, avant de finir la séance à 193 pence. A Paris, où Kesa est également coté, le titre a ouvert à 2,50 euros et a fini lundi à 2,73. L'entrée en lice de Kesa se fait donc en demi-teinte. Néanmoins, avec une valorisation avoisinant le milliard de livres (1,4 milliard d'euros), le groupe pourrait bénéficier d'une entrée dans l'indice FSTE 250 de Londres.Il est vrai que, de l'avis des analystes, l'action pourrait bénéficier d'un intérêt spéculatif. Beaucoup en effet estiment que Kingfisher a mis sur le marché Kesa dans l'optique plus lointaine d'une cession. Le titre Kesa pourrait cependant être handicapé par les difficultés actuelles du marché et l'atonie de la consommation, notamment en France, son marché principal.La mise sur le marché de Kesa est symbolique de la reprise cet été des introductions en Bourse. Comme le note en effet un gérant britannique interrogé par Bloomberg, "les investisseurs ont plus de goût pour le risque". Et le bal des IPO sera animé, avec notamment la vente par HVB d'une partie de ses actions Bank Austria et la mise sur le marché des pages jaunes britanniques Yell. Ces deux opérations pourraient permettre de lever 2,3 milliards d'euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :