Alliance géante dans la téléphonie mobile européenne

 |  | 388 mots
Si Orange a indiqué vendredi qu'il ciblait plutôt la marge que le nombre d'abonnées (voir ci-contre), la taille reste en revanche un critère essentiel pour Telefonica Moviles, T-Mobile et TIM (Telecom Italia Mobile). Confirmant les rumeurs de presse de ces derniers jours, les trois opérateurs - leaders sur leurs marchés respectifs, l'Espagne, l'Allemagne et l'Italie - ont en effet annoncé ce matin une alliance stratégique. Et ce sont bien les 162 millions de clients couverts qui sont mis en avant par le communiqué diffusé à cet occasion.Vingt-cinq pays vont être ainsi desservis sur cinq zones principales: l'Europe de l'Ouest (98,3 millions de clients), l'Europe de l'Est (14,4 millions), l'Amérique Latine (36,6 millions), les Etats-Unis (9,9 millions) et le bassin méditerranéen (2,8 millions). Les concurrents sont désormais loin derrière. Les trois partenaires vont même plus loin encore, puisqu'ils n'hésitent pas à dire qu'ils couvrent maintenant "le plus grand marché potentiel du monde avec un réservoir de plus d'un milliard d'utilisateurs".L'objectif affiché des trois opérateurs est de fournir à leurs clients respectifs, avec un système de tarification simplifié, un service unifié et de meilleure qualité sur l'ensemble du réseau. En clair, grâce à des accords d'échange de trafic (roaming), ils vont uniformiser les services concernant Internet ainsi que la transmission de la voix et des données.Il s'agit donc bien de concurrencer directement Vodafone, lequel possède également une large couverture internationale. Mais en termes de taille, celui-ci sera désormais loin derrière, tout comme Orange, qui lui est un peu moins concerné n'étant pas présent sur les marchés locaux des trois partenaires. D'après les chiffres publiés sur leurs sites, Vodafone et Orange comptent respectivement 112,5 et 48,6 millions de clients.Au-delà de l'intérêt que trouvera le client, les trois groupes affirment aussi, sans pour autant donner de chiffres, qu'il souhaitent améliorer leur rentabilité. D'une part, ils comptent par cet accord gagner de nouveaux clients particuliers et professionnels. En outre, ils espèrent dégager des synergies en regroupant le développement de leur réseau et des terminaux.Enfin, les actuels partenaires veulent à terme étendre leur accord. "L'alliance sera ouverte à l'entrée d'autres opérateurs mobiles voulant contribuer à l'amélioration des différents domaines de la collaboration", ajoute le communiqué.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :