Le CAC perd 0,5%, Rhodia décroche de 15%

 |  | 593 mots
Journée difficile à Paris. Le marché est resté orienté à la baisse tout au long de la journée et au final, le CAC 40 abandonne 0,50% à 3.438,85 points dans un volume moyen de 3,12 milliards d'euros sur le SRD dont 2,7 milliards échangés sur les valeurs de l'indice. Le rouge domine également le reste de l'Europe. A Francfort, le Dax recule de 0,68% à 3.820 points, tandis qu'à Londres, le Footsie perd 1,04% à 4.334 points. Après avoir repris des couleurs ce matin, sur fond d'intervention de la Banque du Japon, le billet vert fait marche arrière cet après-midi. L'euro s'échange désormais à 1,2243 dollar. De son côté, l'once d'or touche un plus haut de près de huit ans à 410 dollars.Du côté des valeurs, Rhodia est attaquée. Deux vagues successives de ventes ont envoyé le titre sous les 4 euros. Il chute de 15,71% à 3,54 euros. Une rumeur d'augmentation de capital anticipée circule dans les salles de marché. Selon le Financial Times, les banques créancières du chimiste conditionneraient la signature d'un accord sur la dette à l'émission d'une augmentation de capital de 300 millions d'euros. Les mouvements sont importants car plus de 4% du capital a changé de main aujourd'hui.Infogrames perd 6,07% à 4,80 euros. L'éditeur de jeux vidéo a converti pour 200 millions d'euros d'Océanes dans le cadre de sa récente OPE. Les fonds propres sont renforcés de 8 millions d'actions nouvelles, l'effet dilutif ressortant à un peu plus de 6%.Bull est suspendu de cotation à la veille de l'assemblée générale des porteurs obligataires. Un accord a été trouvé avec les détenteurs d'Océanes. Bull propose désormais pour chaque Océane "soit 20 actions nouvelles, soit 16 actions nouvelles et 16 bons de souscription d'action (au lieu de 8 auparavant), chaque bon donnant le droit, pendant un mois suivant le règlement-livraison des titres, de souscrire à une action nouvelle au prix de 10 centimes". On reste sur un cours de 0,65 euro. La cotation reprendra vendredi.Parmi les quelques résultats du jour, Rémy Cointreau annonce un bénéfice semestriel de 35,4 millions d'euros, en recul de 17% par rapport au comparable de l'exercice précédent. Le profit courant s'élève à 24,1 millions et chute pour sa part de 44%. Dans le même temps, le chiffre d'affaires a reculé de 13,1%, à 414,7 millions. Le groupe de vins et spiritueux indique que la deuxième moitié de l'année marquera un retour à la croissance organique, mais que "compte tenu de la faiblesse du dollar, le retard pris ne devrait sans doute pas être compensé sur la période". L'action cède 1,64%, à 27 euros.Aventis perd 0,44% à 49,39 euros. La banque d'affaires Morgan Stanley a abaissé à "pondération en ligne" sa recommandation sur le groupe pharmaceutique, contre "surpondérer" auparavant.Neopost abandonne 2,72% à 39,72 euros. Le groupe a pourtant confirmé ses objectifs annuels à l'occasion de la publication de son chiffre d'affaires pour le troisième trimestre, en retrait de 5,8%, à 178,3 millions d'euros, mais en hausse de 1,5% à taux de change constants. Pour l'ensemble de l'année, Neopost table sur une légère baisse de son chiffre d'affaires, mais attend un bénéfice net supérieur à 80 millions d'euros contre 70 millions en 2002.L'augmentation de capital décidée par Business Objects dans le cadre du rachat de Crystal Decisions portera sur 29,6 millions d'actions nouvelles, pour un montant global de 470 millions d'euros. Une assemblée générale est programmée pour le 11 décembre en vue de voter cette opération. Le titre perd 1,1%, à 26,95 euros.Cegid va diviser son nominal par quatre. L'opération interviendra avant la fin de l'année 2003. L'action est stable à 67,95 euros. Johan Deschamps Copyright Invest

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :